Après avoir présenté quelques photos du salon, et ensuite mes goodies et achats faits la semaine dernière, il est temps de vous donner mon avis sur les titres que j’ai pu découvrir pendant cette Gamescom 2019 à Cologne.

J’ai décide de vous présenter une sélection de 24 jeux pour cette Gamescom 2019, que je vais présenter en 3 articles. Je n’ai pas forcément joué à tous, mais à une grande majorité. Je ne manquerai évidemment pas de préciser quand je n’y aurais pas joué.

Final Fantasy VII Remake (Trailer dispo ici)
C’était ma première mise en bouche du salon, et c’était clairement un objectifs en arrivant à Cologne : Tester le remake de Final Fantasy VII. J’étais tellement impatient que j’ai été sur la partie publique du salon pour y jouer (en allemand…) plutôt que d’attendre mon RDV programmé 48 heures plus tard… où j’ai quand même été (re)tester la démo, en anglais cette fois-ci. Partagé entre « tout ça pour ça » après 18 + 4 ans d’attente et un « wouhou, trop cooool ! », je peux dire quelques jours après cet essai que j’ai quand même hâte de me (re-re)faire ce jeu en intégralité (je n’y ai pas rejoué depuis début 2017). Malgré quelques soucis de caméra et un petit coup de polich nécessaire, j’ai retrouvé mes sensations de l’époque de la première PlayStation.
Sortie prévue : 03/03/2020 pour l’épisode 1 (sur PS4)

Elk: Tales of Real Stories (Trailer dispo ici)
On continue avec ce petit jeu beaucoup moins connu qui nous vient de Danemark, dans lequel on y incarne des personnages tout mignons et très colorés et on relate des histoires basées sur des faits réellement arrivés. C’est drôle et attachant, et on va même jusqu’à en être porté par l’intrigue à chanter « n’importe quoi, mais ça passe », jusqu’à une scène complètement fatale. En effet, à un certain passage de la démo, on incarne une femme qui va offrir une chanson pour cadeau d’adieu à son mari, chanson qu’on peine à vouloir terminer jusqu’à une sentence irrévocable qui m’a donné quelques frissons de tritesse. Elk m’a prouvé en quelques minutes et sous ses airs enfantin, qu’il arrivait à procurer certaines émotions, et donné envie d’en voir plus.
Sortie prévue : 2020 (sur PC)

Minute of Islands (Trailer dispo ici)
Ce jeu fraîchement annoncé une dizaine de jours avant la Gamescom m’a visuellement bluffé ! Minute of Islands est juste magnifique, et les animations sont toutes aussi qualitatives. On y incarne une ingénieur qui pour seule arme une sorte de bâton qui va (entre-autres) lui permettre de rendre plus respirable l’air des îles qu’elle va explorer. C’est poétique, il y a une légère notion de puzzles à résoudre, mais il faut dire que c’est relativement simple et c’est finalement plutôt une balade narrative. Certaines diront que ça ressemble un peu à un certain Adventure Time, mais franchement : Qu’est-ce que c’est BEAU ! En tout cas, ça sera day one pour moi.
Sortie prévue : Printemps 2020 (sur PC et consoles)

Heave Ho (Trailer dispo ici)
On change totalement d’univers avec le second jeu des p’tits français de Le Cartel. Après nous avoir pondu un Mother Russia Bleeds quelques mois plutôt, on change littéralement d’ambiance avec ce party game Heave Ho, idéal pour des soirées de team building. Il suffit d’environ 8 ou 9 secondes d’apprentissage du gameplay pour comprendre le principe, mais il faudra beaucoup plus de temps pour comprendre à utiliser ces personnages seulement pourvus d’une tête et de 2 bras avec lesquels il faudra s’accrocher au décor et/ou autres pour aller d’un point A, vers un point B. C’est plutôt simple, non !? Pourtant, la synchronisation devra être de mise avec vos partenaires, pour arriver au bout des niveaux, si possible en essayant de battre un temps record (mais ça, c’est du bonus !).
Sortie prévue : 29/08/2019 (sur Switch)

Skybolt Zack (Trailer dispo ici)
Le podcast ZQSD avait parlé de cette petite perle né d’un projet d’école en 2016 dans l’école ISART Digital à Paris. Depuis, 3 ans ont passé et le projet a réussi à (bien) se peaufiner, donnant quelque chose d’intéressant et abouti. Une sorte de Megaman ? Pas du tout (visuellement, on aurait pu y croire !) Un jeu de rythme ? Pas vraiment ! Le pitch de Skyblot Zack est finalement assez difficile à définir, mais je dirai que c’est à mi chemin entre de la plateforme et de la synchronisation musicale, sans être un jeu de rythme. L’avantage, c’est qu’il est possible de progresser dans les niveaux quelque soit le vôtre, et plus on termine haut (géographiquement), plus on accédera à des niveaux difficiles. Je pense que son principal défaut, c’est qu’il faut y jouer, pour comprendre.
Sortie prévue : Fin 2019 (sur PC et consoles)

Scourge Bringer (Trailer dispo ici)
Un GIF sur Twitter, et c’est ce qui m’a immédiatement convaincu pour aller essayer ce nouveau rogue lite que j’attends de pied ferme. Un jeu en pixelart, nerveux mais accessible, exigeant et évolutif, malgré ma fatigue au moment de la prise en main, j’étais déjà convaincu en un peu moins de 5 minutes. Je VEUX ça dans ma Switch au plus vite, au même rayon que des jeux type Celeste, Dead Cells ou The Binding of Isaac. Les créateurs de NeuroVoider ont réussi à sortir quelque chose d’agréable, intuitif, avec un univers cohérent où le protagoniste dans les profondeurs d’une sorte de donjon qui semble renfermé des secrets de notre passé. Je n’ai pas eu le temps d’aller jusqu’à affronter des boss lors de ma prise en main, mais je fais déjà bien confiance à ce que j’ai vu.
Sortie prévue : 2020 (sur PC et consoles)

Cyber Shadow (Trailer dispo ici)
J’ai été testé Cyber Shadow pour la simple et bonne raison qu’il est issu de Yacht Club Games, qui n’est autre que l’éditeur d’un certain Shovel Knight. Bien que j’ai apprécié la prise en main, je ne suis que partiellement convaincu de ce que j’ai vu durant cette Gamescom. Je crains que ce plateformer soit un peu trop proche d’un jeu lambda, et je n’ai pas particulièrement été subjugué par ma session de jeu. J’ai tout de même envie de vivre l’aventure de ce ninja en 8 bits dans ce jeu suffisamment rythmé pour donner envie, notamment avec son côté évolution des compétences du personnages. Pour l’instant, c’est juste un « pourquoi pas » / 10, mais je pense que mes attentes étaient trop hautes.
Sortie prévue : TBA (sur PC et consoles)

Blacksad: Under the Skin (Trailer dispo ici)
Last, but not least, je conclue cet article avec Blacksad: Under the Skin, un jeu qui est (re)monté dans mon estime après ma première prise en main. « Juste » séduit lors de sa présentation à la Gamescom de l’année passée, j’ai agréablement été surpris cette année, même si j’ai tout de même trouvé quelques lenteurs dans la progression dans l’enquête que je menais le temps de la démo. Mais ce petit côté détective, avec quelques scènes en QTE, et l’ambiance est plutôt réussie dans ce New York des années 50. À noter, qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu les BD pour comprendre l’histoire et incarne John Blacksad et aller mener l’enquête qui m’a été confié. Oh, et oui… je crois que j’ai envie de craquer pour le coffret collector, juste pour sa jolie figurine !
Sortie prévue : 05/11/2019 (sur PC et consoles)

À très vite pour la suite de mes avis sur les articles de la Gamescom, mais en attendant retrouvez tous mes articles de la Gamescom par ici.

[GAMESCOM 2019] Mes découvertes du salon (1)
Étiqueté avec :                                    

3 pesnées sur “[GAMESCOM 2019] Mes découvertes du salon (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *