C’est vendredi, et comme cela arrive assez souvent c’est jour de P’tits Couscous ! Au menu de cette 49ème édition, une sélection entièrement dédiée à des jeux 3DS !

Picross 3D Round 2 sur 3DS
On commence par se creuser les méninges, avec ce 2ème épisode de Picross 3D. Tout débute avec un premier monde faisant office de tuto, dans lequel on nous apprend les différentes subtilités du jeu. Certes, c’est idéal quand on est pas familier avec la licence, mais c’est vraiment très (trop ?) lent pour y apprendre les rudiments de cet agréable puzzle game. Une fois cette formation passée, on entre dans le vif du sujet et on comprendra très vite comment trouver les dessins cachés dans ces formes parallélépipédiques. Pour rappeler un peu le concept de Picross, sur certains cubes existants sur votre forme à décrypter, se trouvent parfois noté des chiffres indiquant combien d’éléments se situant sur une ligne, avec pour la première fois dans la série deux couleurs utilisées (bleu et orange), et c’est là où le titre prend tout son intérêt en 3D. Une grande patience sera nécessaire afin de résoudre les puzzles, mais pour les plus pressés, rien ne vous empêche de demander un indice de temps en temps, qui vous privera de précieux points utiles à un scoring que seuls les puristes chercheront à réaliser. Avec ses 300 casses têtes à réaliser, on a très souvent envie d’en faire « un dernier », jusqu’à ce rendre compte que seule la batterie de votre console arrivera à vous arrêter. À noter que certains Amiibo sont compatibles (j’ai essayé avec Toad, Mario et Luigi par exemple) créant des puzzles supplémentaires assez complexes et parfaitement optionnels.
P’tite note : 4/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

Poochy & Yoshi’s Woolly World sur 3DS
On passe de deux, à beaucoup plus de couleurs en revenant dans le fabuleux monde de Yoshi’s Woolly World. Vous aviez déjà joué à la version Wii U testée ici ? À moins d’être très fan, vous pouvez passer votre chemin, mais dans le cas contraire vous devriez vous intéresser à cette version portable disponible depuis le mois dernier. Bien que l’ajout d’un personnage (en plus d’un très joli nouvel Amiibo de laine) apporte un peu dans le gameplay, en vous offrant la possibilité de jouer avec lui dans n’importe quel niveau de Yoshi dans un mode plutôt runner. Bien que le challenge ne soit pas très relevé, il existe toujours des options vous permettant de skipper les niveaux en cas de difficulté trop élevée, et même un mode Relax, ce qui rend le titre toujours aussi accessible. Il est possible d’utiliser une très grande partie de sa collection d’Amiibo si on possède une New 3DS ou le capteur NFC vendu séparément afin de customiser son Yoshi : Complètement inutile, donc parfaitement indispensable. Sur le reste, et contrairement au récent Super Mario Maker, ce Poochy & Yoshi’s Woolly World est un bon portage, et surtout un très bon jeu de plateformes pour tous les amoureux du genre.
P’tite note : 3,5/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

Dragon Ball Fusions sur 3DS
On termine par un titre qui m’a le moins plu dans cette liste, malgré mon affection pour le mode de Goku et les siens. Tout commençait pourtant bien, entre la customisation de mon personnage comme on avait pu le découvrir dans un Xenoverse, jusque dans la gestion de ses déplacements agréables dans ce monde en 3D, mais j’ai pourtant eu beaucoup de mal à plonger dans cet univers. Disponible depuis l’été dernier au Japon, Dragon Ball Fusions a donc débarqué chez nous il y a peu, avec la jolie promesse de fusionner pas mal de personnages entre eux, issus de cette riche saga. Sans parler du côté graphique discutable et d’un scénario sans grand intérêt, c’est surtout la lenteur et la répétition des combats qui m’a très rapidement donné envie de changer de jeu. Pourtant, avec les stratégies à mettre en place dans les arènes entre corps à corps, éjection en ring-out pour faire plus de dégâts et autres coups spéciaux à distance avec effet de zone, une certaine variété est proposée. Bien sûr, les musiques que l’on connait sont présentes, avec des animations qui rappellent celles du DA, donc le fan service est assuré, mais en le mettant de côté je trouve que le titre ne passionne pas, et en tout cas n’a pas suffit à me donner envie de dépasser les 3 heures de jeu. Pour aller plus loin dans ce test, il aurait fallu que je cherche à réunir un maximum de combattants, tous plus ou moins simples à convaincre de rejoindre le groupe, pour ainsi tester un maximum de fusions possibles entre les différents protagonistes, car c’est là où on trouve toute la force du jeu. Dragon Ball restera à jamais mon dessin animé préférée, mais j’ai finalement beaucoup de mal à apprécier à leur juste valeur les titres autour de cette licence mythique.
P’tite note : 3/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

À très vite pour de prochains nouveaux P’tits Couscous.

[LPC] #49 : Picross 3D Round 2 / Poochy & Yoshi’s Woolly World / Dragon Ball Fusions
Étiqueté avec :                                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *