Depuis quelques semaines, j’ai pris goût à la réalisation de podcasts. Depuis le premier épisode du JohnCastcast, je suis monté en gamme côté micro car j’ai opté depuis peu pour un Yeti de chez Blue, dont je vous parle aujourd’hui.

C’est peut-être l’exercice dans Akoitujou, ou celles de quelques interventions isolées, qui m’ont donné envie de parler un peu plus régulièrement dans un micro. En tout cas, j’aime beaucoup ça, et encore plus depuis que j’ai ce petit bijou à la maison. On m’avait toujours dit que c’était LE meilleur micro pour les podcasteurs, l’accessoire ultime pour « pas si cher que ça », et donc pris le temps de le tester plusieurs fois avant de m’en faire un réel avis. Tout d’abord, j’ai appris à l’utiliser, et à apprivoiser ce Yeti, qui n’est pas vraiment une créature légendaire à l’allure simiesque, errant dans l’Himalaya. En façade on trouve 2 boutons, avec le Volume permettant de gérer le son en retour si votre casque est connecté en dessous, mais aussi le bouton Mute permettant (par exemple) de tousser en cachette sans avoir à refaire votre enregistrement. J’ai d’ailleurs appris grâce au podcast, qu’il est toujours important de boire un peu d’eau pour éviter ce genre de désagrément. A l’arrière, vous pouvez jouer avec le contrôle du Gain (même si moins il y en a, mieux c’est !), et bien sûr sélectionner le Pattern, à savoir quel type d’enregistrement vous procédez, et c’est là toute la force de ce micro USB.

Fiche Technique

– Poids de l’article : 1,6 Kg.
– Dimensions du produit (L x l x h) : 12,5 x 12 x 29,5 cm.
– Couleurs disponibles : Blackout, Argent Silver, White, Pro (modèle plus cher).
– Interface du matériel informatique : (mini) USB, CD-R drive.
– Puissance : 0.13 Watts.

Voici en détail ces 4 modes d’enregistrement disponibles :
– Stereo : pour les voix, chorale ou instruments.
– Cardoid : pour les podcasts solo, voiceovers, voix ou instruments (celui que j’utilise pour mes podcasts solo).
– Ominidirectionnal : pour les podcasts groupés, les conférences téléphoniques / sur le terrain ou les orchestres.
– Bidirectionnal : pour les interviews en face to face, les instruments, ou les duos.

La qualité du son enregistré est vraiment impressionnante, et je vous laisse d’ailleurs juger si vous écoutez le JohnCascast, à partir de l’EP 05 ici. Pour le côté esthétique, j’ai opté pour la version toute noire (le Blackout), que je trouve être la version la plus classe des 4 couleurs existantes, si on inclus la version Pro (que je ne connais pas), et malgré le côté un peu imposant de l’objet, je trouve son design particulièrement réussi. Le réel avantage de ce micro connecté en USB, c’est que sa configuration est instantanée une fois branché à votre ordinateur. Il ne m’a fallu que dix secondes pour l’utiliser avec Audacity, le petit logiciel utile à mes montages. Il m’a fallu ensuite quelques minutes d’enregistrement test pour me rendre compte d’une chose essentielle : Il faut bien penser à parler en face du micro, et pas au dessus 😉

Avantages et inconvénients
J’aime :
– Une vraie référence en la matière.
– Objet classe.
– Une configuration instantanée.
– Les 4 méthodes d’enregistrement.

J’aime moins :
– Un USB mini (si c’est vraiment un défaut).
– Un peu cher, pour une utilisation très occasionnelle.

L’essayer, c’est l’adopter ! Clairement, je ne vois pas comment je pourrais m’en séparer aujourd’hui. Son utilisation ultra simple en fait un des meilleurs micro USB du marché. Une valeur sûre !

Acheter le produit sur Amazon.

EDIT du 15/03 :
J’ai la chance de pouvoir vous offrir un micro Snowball, toujours de chez Blue (voir la fiche produit ici). C’est un micro pour débuter en podcast, plus accessible en termes de prix que le Yeti. Il dispose de la même qualité audio que le Yeti, mais la différence réside dans le fait que les commandes ne sont pas directement accessibles sur le micro, et il ne dispose « que » de 3 directivités d’enregistrement, ce qui peut largement suffire. (-> concours terminé)

EDIT du 09/08 :
Nouvelle mise à jour de cet article, sur un produit qui me plait toujours autant (et que je continue d’utiliser pour le JohnCastcast xxxxx. Si je vous en parle aujourd’hui, c’est pour vous montrer qu’il existe un bundle, dans laquelle on retrouve le micro Yeti testé ici avec le jeu Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands sur PC. Il est disponible à bon prix sur Amazon, mais j’ai la chance de pouvoir vous en offrir un ! Le concours se passe sur Twitter, et il vous suffit simplement de me suivre et de retweeter ceci :

[TEST] Micro Yeti de chez Blue
Étiqueté avec :                                        

4 pesnées sur “[TEST] Micro Yeti de chez Blue

  • 13 mars 2017 à 17 h 13 min
    Permalien

    Hello JohnCousCous !

    je confirme, je le possède également pour l’enregistrement de mes vidéos, c’est un vrai bijou. Il est très simple d’utilisation, à partir du moment où on sait comment le positionner, comme tu le dis très justement dans l’article : il faut parler en face et non au dessus !
    Mais le son est impeccable, rien à redire.

    @+ !

    Répondre
    • 13 mars 2017 à 17 h 19 min
      Permalien

      Je ne savais pas que tu l’utilisais aussi ! En tout cas, merci pour ton retour 🙂
      (Sinon oui, au début je parlais un peu au dessus… puis j’ai vite compris, haha !)

      Répondre
  • 15 mars 2017 à 12 h 29 min
    Permalien

    Je tente ma chance j’aimerais bien essayer de faire peut être quelque live ça serait génial pour débuté

    Répondre
  • 9 août 2017 à 20 h 52 min
    Permalien

    Je tente ma chance merci pour le concours

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *