Quelques semaines sont passées depuis la 46ème édition des P’tits Couscous, mais voici les premiers de cette année 2017 ! Une fois n’est pas coutume, je vous offre un mélange qui ne va pas du tout ensemble, puisqu’on va parler de logique et de plombier moustachu… et de chèvres !


The Little Acre sur PS4
On commence par un jeu que j’ai déjà (facilement) platiné il y a peu, mais qui mérite quand même le détour, à savoir The Little Acre. Dans ce nouveau jeu édité par Curve Digital (Les même que Manual Samuel et Hue entre autres) et développé par Pewter Games (des irlandais) vous aller devoir partir à la recherche de votre (grand-)père disparu, selon le perso que vous incarnez. Il s’agit d’un point & click plutôt simple, avec des graphismes très mignons couplés à un ton global qui n’est pas sans rappeler un film d’animation de Disney. L’action se déroule sur plusieurs lieux, et il suffit de quelques minutes pour êtes envoûté par cette jolie petite histoire, où les personnages (jouables à tour de rôle) sont attachants, surtout la petite fille qui vit dans une monde complètement décalé. Pour les Shakespearophobe, sachez que l’histoire est intégralement sous-titrée en français, et l’humour est omniprésent. Là où le bas blesse un peu, c’est qu’on dévore l’aventure d’une seule traite (moins de 2 heures pour le terminer), et clairement on reste un peu sur sa faim. On dirait un premier (mais seul) épisode d’un jeu épisodique, c’est bien dommage, et je vous déconseille de regarder un trailer, qui comme souvent dans une bande-annonce de film, en montre beaucoup trop. À noter qu’on retrouve le célèbre nom de Charles Cecil (auteur de la série des Baphomet) dans les crédits, tout simplement car il avait parrainé ce projet.
P’tite note : 3/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

lesptitscouscous47c
Super Mario Maker sur 3DS
Passons désormais à une icone qu’on ne présente plus, que j’ai d’ailleurs bien bien hâte de retrouver sur Nintendo Switch, à savoir Mario qui fait son énième retour avec Super Mario Maker sur 3DS. J’avais déjà eu l’occasion de tester ce jeu vraiment sympa à sa sortie sur Wii U, et le voici de retour sur sa petite sœur portable qui voit un gameplay tout aussi adapté pour la création de niveaux notamment grâce à son stylet, malgré un écran moins grand que la mablette de la console de salon. Le hic de cette version, c’est malheureusement qu’il n’est pas possible de récupérer les niveaux créés par la communauté et ce manque en ligne fait perdre un des principaux intérêts d’un tel titre, où seuls les échanges en StreetPass ou en partage local s’avèrent possibles. Impossible de chercher via des outils ou un nom, ni même même d’ajouter un niveau dont vous posséder le code direct. Pour (essayer de) surmonter ce problème, vous pourrez notamment vous rabattre sur le défi des 100 Mario qui vous proposera un medley de niveaux à terminer (en 100 vies maximum) selon leurs pourcentages de réussite par les autres joueurs, ou encore d’essayer le mode Recommandation, qui propose des niveaux random avec pour simple critère de sélection le niveau de difficulté. En tout cas c’est bien dommage, d’avoir ressorti un titre pour finalement faire moins bien.
P’tite note : 2,5/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

lesptitscouscous47a
Goat Simulator: The Bundle sur PS4
On termine par Goat Simulator, qui est clairement le jeu le plus WTF de cette liste, et pourtant c’est assez souvent fun à jouer. J’en avais déjà parlé par ici, mais un s’amuse à faire évoluer une chèvre dans un monde pas forcément taillé pour elle. En plus d’être un platine plutôt easy à faire (j’avoue, cela a fait partie de mes critères d’adoption, hihi), on s’amuse toujours autant à lui faire faire du vélo ou du trampoline. Mais si je vous reparler aujourd’hui de ce jeu un peu tordu, c’est car il est de retour depuis peu dans une compilation spéciale avec tous les DLC sortis… avant celui de PayDay. C’est à dire qu’en plus du jeu de base, on a le droit à GoatMMO dans lequel on a le droit à un vrai MMO, avec une map dans laquelle on se déplace dans le but de faire des quêtes toutes aussi loufoques que le reste du jeu. On retrouve aussi GoatZ sorti un peu plus tard, avec un Z comme Zombie où on vit dans une sorte d’apocalypse rigolote, en tout cas c’est comme ça que je le définirais. Chacun de ses 2 DLC ajoute 13 trophées supplémentaires que je vais me faire un plaisir de très vite faire, en attendant une petite promo pour me faire le 3ème par la suite, sans savoir si ça sera le dernier ou non 😉
P’tite note : 3,5/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

À très vite pour de prochains nouveaux P’tits Couscous.

[LPC] #47 : The Little Acre / Super Mario Maker / Goat Simulator: The Bundle
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *