Je ne joue pas très souvent à la Xbox One (je préfère ma jolie PS4), mais il m’arrive parfois de l’allumer pour découvrir quelques jeux exclusifs. Inside était selon moi un passage obligé, et je vous explique ici pourquoi.

InsideXboxOne-0Limbo 2.5
Lorsque j’ai découvert pendant la conférence E3 de Microsoft que Playdead, les développeurs du magnifique Limbo avaient décidé de travailler sur un nouveau projet, j’avais juste envie de me jeter dessus, et ça tombait bien car il était disponible quelques jours après, depuis le 29 juin pour être plus précis, sur Xbox One et Steam. Pour rappel, Limbo est un jeu de plateformes 2D en die & retry, c’est à dire où il faut souvent mourir pour comprendre comment progresser, le tout dans une ambiance particulière. Six années plus tard, Inside revient nous faire la même promesse, sauf qu’on a rajouté une demi dimension (on joue en 2D dans un monde 3D), mais aussi quelques couleurs au monochrome de Limbo.

Le Pull-over rouge
Ici, on y incarne un (autre) enfant, habillé par un notable pull-over rouge, qui part pour fuir on ne sait trop quoi, du moins au départ de l’intrigue. Ce rouge est d’ailleurs un des rares éléments colorés, et on adopte rapidement l’absence de visages au protagonistes, dont les expressions n’ont pas besoin d’être faciales pour procurer un certaine émotion, pour ne pas dire (souvent) le stress d’être attrapé, en plus d’être seul et quasi inoffensif. C’est un excellent parti pris, tout comme l’était celui de ne pas voir les yeux des héros dans Soldats Inconnus, que je vous conseille encore aujourd’hui de faire.

InsideXboxOne-1

Run baby run
Cette ambiance lourde et sombre, à la recherche d’un lieu que vous devez fuir, sans trop savoir pourquoi, fait toute la force d’Inside. De part des casses-tête globalement simplistes, mais très rarement au premier coup d’oeil, je trouve que le niveau difficulté est parfaitement dosé. Malgré le faible nombre de touches à maîtriser (déplacement, saut et action), on prend toujours plaisir à découvrir de nouveaux mécanismes qui nous font avancer, dans une fluidité totale, car sans réel temps de chargement entre les chapitres. Courses contre des chiens engagés, esquives de faisceaux lumineux ou encore déplacement du décor pour atteindre une certaine zone font partie des actions à maîtriser si on souhaite s’en sortir, avec un (très) habile mélange entre plan 2D et éléments 3D, créant cette profondeur supplémentaire par rapport au gameplay de Limbo.

DuréeDeVie
Mais le petit garçon du départ évoluera au fil de l’aventure, et la pression du début deviendra de plus en plus pesante, jusqu’à devenir bizarre, pour ne pas dire glauque. Libre au joueur de se faire alors sa propre interprétation des faits, et là où Playdead marque un coup, c’est que tous les joueurs ne vivent pas forcément la même expérience, sans pour autant intriguer comme le film culte Inception. Cela dit, on plonge hyper vite dans cette ambiance, et il est très difficile de ne pas vouloir le terminer d’une traite. C’est clairement la force de ce titre.
Pour terminer sur la partie sonore, sans être incroyable, elle est largement suffisante, car les effets sonores (plus que de véritables mélodies) sont totalement en raccord avec l’ambiance. finalement l’un des seuls défauts qu’on pourra trouver, sera de l’avoir terminé, après seulement 3 heures de jeu. Mais quel jeu !

InsideXboxOne-2

Succès
Seul rejouabilité éventuelle au titre (sauf si lobotomisation de notre cerveau), sera la collecte des objets (à l’instar des oeufs de Limbo) qui s’avèrent en fait être des d’objets à « éteindre ». Ces derniers se trouvent parfois par hasard, en suivant des câbles jaunes, seuls véritables indices à leur découverte. Mais je ne vous apprends rien, vu que j’en avais déjà parlé ici. Le temps d’obtention des 1000G est donc très variable selon votre patience…

InsideXboxOne-3

Et donc ?
Non content d’être le successeur de Limbo, Inside apporte quelque chose en plus en séduisant dès les premières minutes de jeu. Un de mes gros coups de cœur 2016, à découvrir d’urgence !

Note : 9/10 (test réalisé par JohnCouscous)

[TEST] Inside sur Xbox One
Étiqueté avec :                                                

7 pesnées sur “[TEST] Inside sur Xbox One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *