Découvert lors de sa première apparition sur PV Vita, le monde de Gravity Rush m’avait émerveillé. Son portage sur PS4 l’an dernier n’ayant fait que le sublimer, il est donc logique que j’attendais avec impatience ce Gravity Rush 2 débarqué en début d’année civile.

Deux doigts coupent faim
Avant même de jouer avec la gravité, le fait de retrouver Kat dans une nouvelle aventure est un petit bonheur. Passé une introduction (un peu longue) car encore dépourvue de son principal pouvoir, on reprend très vite plaisir à contrôler cette gravité grâce à son chat étoilé. La jolie blonde était attendue au tournant, après le succès « surprise » connu sur la console portable de Sony, et l’attente fut longue pour voir naître ce second opus. Côté histoire, Kat a été propulsée dans une autre région, et se retrouvera au sein du quartier de Jirga Para Lhao. Première bonne surprise, le level design se trouve particulièrement bien conçu, avec un monde tout en verticalité, et donc parfaitement compatible avec l’étendu des pouvoirs de cette (beaucoup trop) innocente héroïne. Découpés en 3 grands lots de chapitres, les missions demandées sont assez variées pour vous et ne sont pas juste là pour exploiter vos capacités de combats. Il faudra parfois jouer la discrétion, ou encore « courir » pour parvenir à vos fins. Il existe malheureusement des soucis de caméra, qui a tendance à un peu trop s’exciter dès qu’on frôle des murs, ce qui peut nuire à l’expérience de jeu, et on passe selon moi un peu trop de temps à essayer de bien la recadrer. Il faut parfois s’attendre à passer une bonne partie de ses combats la tête en bas, dans la mesure où le bas se trouve là où la gravité agit en temps normal, et un temps d’adaptation s’impose pour bien s’imprégner les pouvoirs de Kat. D’ailleurs, de nouveaux pouvoirs font leur apparition, les modes Lune et Jupiter, pour lesquels des attaques surpuissantes dévastent beaucoup plus facilement les ennemis à l’écran, à condition de maîtriser un minimum vos déplacements en apesanteur. Ces pouvoirs seront même upgradables grâce à un arbre de compétence, qu’il sera possible de faire évoluer grâce aux nombreux cristaux ramassables lors de vos différentes missions.

La tête à l’envers
Bien que très attachante, on se rend vite compte que Kat s’avère toujours (trop) gentille à rendre service à tout le village, la faisant même passer pour une personne un peu niaise de service, mais heureusement qu’une certaine Raven est là pour équilibrer cet intéressant duo. En tout cas, une fois de plus la patte graphique est remarquable, et ce que nous avait offert le Remastered de la version PS4 se voit très joliment embelli. Bien que l’histoire s’enchaîne finalement assez vite malgré quelques missions franchement trop longues, s’offrent à nous ensuite un grand nombre de quêtes annexes, qui s’avère tout de même pour la plupart du Fedex. Entre le fait de jouer à chat avec des poulets, ou encore aller chercher du matériel à tout va pour un ami fainéant, tout est prétexte pour aller se balader sur cette impressionnante ville de Jirga Para Lhao. J’ai d’ailleurs adoré le fait de chasser des trésors placés par d’autres joueurs du PSN, pour lesquels vous aviez pour seul indice une photo prise par une personne avant vous. Ce petit plus rajoute du temps à passer sur le titre, en plus de vous offrir des cristaux utiles pour votre fameux arbre de compétences. Côté durée de vie, on tournera autour de la trentaine d’heures si on souhaite tout explorer, et une bonne nouvelle arrive si vous l’aviez déjà terminé. En effet, pour prolonger le plaisir, un DLC gratuit consacré fera très bientôt son apparition, puisqu’il sera disponible le 21/03 prochain. C’est peut-être là pour moi une très bonne occasion de revenir sur le titre, enfin… si j’arrive au bout du magnifique Horizon Zero Dawn d’ici là, mais il est vrai que passé la magie lors de la découverte du premier opus, j’ai moins été pris par les sentiments sur cette suite, qui pourtant s’avère forte intéressante, et qui avait eu la bonne idée dans une période peu chargée en sorties.

Trophées
Côté trophées, il faudra compter une bonne quarantaine d’heures pour décrocher le platine. Comme pour le premier épisode, le mieux sera d’aller réaliser les défis le plus tard possible, une fois que votre perso sera bien montée en compétences. Pas de grande difficulté, ni trophée missable, et un guide est bien foutu par ici. Je ne pense vraiment pas me le faire, mais sait-on jamais…

Trophée Platine Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour Gravity Rush 2 Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine

Et donc ?
Après nous avoir bluffé sur PS Vita, la délicieuse Kat est de retour et même si la magie fait moins effet surprise que la première fois, se déplacer dans la ville de Jirga Para Lhao est un réel plaisir. Avec sa tripotée de missions à réaliser, le contenu est au RDV pour passer du temps à jouer avec la gravité, et encore plus si vous aviez loupé le premier Gravity Rush.

Note : 7/10 (test réalisé par JohnCouscous)

[TEST] Gravity Rush 2 sur PS4
Étiqueté avec :                                        

Une pensée sur “[TEST] Gravity Rush 2 sur PS4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *