C’est déjà la 35ème édition des P’tits Couscous, et vous trouverez une mini nouveauté, le nom des jeux dans le titre de l’article, comme ça c’est un peu plus facile de s’y retrouver si vous en cherchez d’anciens (en tout cas, ça m’aide un peu ! haha). Au programme cette fois-ci, un héros (ou pas), qui va faire la guerre (peut-être), la tête à l’envers (parfois) et tout ça sur PS4 !

LPC35A
Not a Hero sur PS4
On commence (et on terminera… spoil !) ces P’tits Couscous par un jeu déjà testé plus tôt sur le blog, avec Not a Hero qui débarque enfin sur PS4. Toujours avec un jeu bien rythmé, et bien bourrin, tout en pixel art et dont l’ambiance fait forcément penser à Hotline Miami, vous serez sous les ordres de BunnyLord qui est là pour vous donner des missions parfois difficiles, et parfois encore plus difficiles ! C’est vrai que ce jeu nécessite un bon niveau de skill (grâce à un gameplay précis) si on essaie de remplir les 3 quêtes secondaires d’un niveau, mais votre objectif sera surtout d’aider votre ami le lapin violet à devenir maire de la ville, qui a pour seule campagne de réduire le taux de criminalité en ville… en tuant tout le monde ! Donc, à vous d’enchaîner les meurtres, en jouant entre roulés-boulé ou cache-cache derrière un meuble, tout ça entre 2 coups de mitraillettes et autres armes super équipées. Malgré le seul héros dispo au départ, il en existe un total de 9, avec chacun ses caractéristiques à utiliser pendant les 21 niveaux qui s’offrent à vous. Si on aime bien les jeux avec un gameplay un peu « à l’ancienne », on se défoulera pas mal, même si la difficulté est un peu élevée, du coup je crois que je vais passer mon tour pour espérer faire 100% de trophées :p

P’tite note : 3,5/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

LPC35B
This War of Mine sur PS4
La première chose qui m’avait attiré dans This War of Mine, c’était tout d’abord son univers graphique (notamment grâce à cette vidéo), même si elle n’est pas du tout représentative du gameplay. À la base, je n’avais jamais entendu parler du jeu sorti sur PC en 2014, et cette version 2016 y ajoute quelque chose d’important en plus. Il s’agit en fait d’un jeu de gestion, dans lequel vous allez devoir apprendre à faire survivre vos 3 héros (au départ), en vous vous occupant de votre abri le jour, et où vous irez chercher des provisions la nuit dans ce dur contexte qu’est la guerre. Vos journées seront donc occupées à améliorer votre habitation, en fonction du stock d’objets que vous aurez, mais aussi de vous soigner en cas de maladie et surtout d’essayer de vous rationner un minimum, avant les nuits intenses. Car en effet, ces dernières seront agitées entre monter la garder pour éviter de vous faire piller par d’autres personnes, pendant que vous ferez la même chose ailleurs en fait. Il vous arrivera parfois de croiser des « voisins » venus vous proposer des échanges de vivres, à vous de trouver les bons deals (j’ai essayé des échanges trop à mon avantage, ça ne passe pas). Par contre, qui dit survivre dit aussi mort éventuelle, et c’est à tout moment ce qui peut vous arriver par fatigue, faim ou maladie, mais aussi la nuit en allant piquer à tort chez les autres, vous risquez fortement d’y rester (ce qui m’est arrivé trop vite en première partie… snif !), et continuer dans son abri avec moins d’effectif, c’est encore plus ardu. La différence avec la version PC, et la possibilité d’accueillir des enfants dans votre abri, desquels il faudra vous occuper, et ces petits êtres ont une sensibilité bien plus forte que vous face à la faim et la fatigue. Comme si ça n’était pas assez difficile comme ça. Au final, je n’y ai passé que peu de temps (ce genre de jeu, c’est pas trop mon truc), mais je dois reconnaître le côté addictif du titre, même s’il s’avère parfois répétitif (les journées / nuits, s’enchaînent et se ressemblent pas mal).

P’tite note : 3/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

LPC35C
Gravity Rush Remastered sur PS4
Comme dit un peu plus haut, on termine avec un (autre) jeu déjà testé précédemment ici-même : Gravity Rush Remastered. Certes, à l’époque c’était sur PS Vita en août 2012 (je ne voyais pas ça aussi vieux), et le jeu m’avait parfois fait retourner l’écran de ma console (dans les 2 sens du terme, haha). Vous incarnez Kat, une héroïne bien sexy dans un monde étrange, dans lequel elle pourra jouer avec la gravité pour se déplacer, donner une petite fessée aux montres, car elle possède cette faculté à transformer n’importe quelle paroi du décor en sol. Très facilement, vous pourrez donc vous retrouver à l’envers ou sur le côté (un peu comme la photo d’illustration au dessus finalement). Bien que l’ayant déjà platiné sur console portable, il faut avouer qu’il offre une rejouabilité intéressante, grâce au fait que son style de jeu soit assez difficile à placer dans une seule case. Entre jeu d’aventure, jeu d’action, et même un peu RPG avec ses compétences à maîtriser, tout ce qu’on peut dire c’est qu’il marque une génération de console. Si vous n’aviez jamais joué sur PS Vita, vous devez faire ce remake sur PS4. Malheureusement, à part le fait de jouer sur un grand écran, pas de réelle nouveauté dans ce remake, à part la possibilité de retrouver tout de suite les 3 DLC vendus à l’époque séparément, et bien évidemment de pouvoir profiter d’un lifting en 1080p, le tout en 60FPS. À faire, ou à refaire !

P’tite note : 4/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

À très vite pour de prochains nouveaux P’tits Couscous.

[LPC] #35 : Not a Hero / This War of Mine / Gravity Rush Remastered
Étiqueté avec :                                                            

3 pesnées sur “[LPC] #35 : Not a Hero / This War of Mine / Gravity Rush Remastered

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *