Aujourd’hui débarque Guacamelee! 2 dans votre salon. Qui est prêt à enfiler son masque de catcheur et aller récupérer la recette du guacamole sacré ?

Caliente !
Bien que j’aurais sans doute préféré retrouver la licence sur PS Vita comme le premier épisode à une époque où cette console n’était pas encore délaissée, j’éprouvais un réel plaisir à l’idée d’accueillir à nouveau ce catcheur mexicain. Guacamelee 2 est un metroidvania en 2D, et que j’aime ce genre de jeu ! L’action débute à la fin du premier opus (on ne compte pas le Super Turbo Championship Edition) dans lequel on commencera par revivre le combat final avec notre ennemi de l’époque, avant de voir 7 années s’écouler. Notre luchador Juan Aguacate passe de paisibles jours avec sa petite famille jusqu’au jour où « le monde va mal » et on a à nouveau besoin de lui pour sauver le Mexivers tout entier ! Ce qui compte, c’est de se balader pour apprendre de nouveaux pouvoirs grâce à de vieux sages prenant parfois la forme de vieilles biques. Puis bon, en vrai le plus cool des pouvoirs, c’est… qu’on peut surtout se transformer en poulet bien badass, pour tout dégager sur notre chemin ! Tout comme dans le premier, il y aura aussi un jeu entre les dimensions (celle des vivants et celle des morts), histoire de faire apparaître ou disparaître des blocs ou plateformes utiles à votre progression, mais aussi des personnages. Bien que le recette était déjà très bien élaborée lors du premier jeu, Guacamelee! arrive à se peaufiner grâce à l’ajout de quelques nouveaux coups, notamment au niveau du poulet qui s’avère être plus puissant et pratique que jamais !

T’as la ref ?
Rassurez vous, il est tout à fait possible d’uniquement jouer au dernier jeu de Drinkbox Studios même lorsqu’on est pas familier avec la série, au (faible) risque de perdre quelques références du premier opus. Niveau références, on est d’ailleurs servi de partout, dès les premiers instants où on vous aurez mis les pieds sur un territoire en quête de guacamole. C’est sans doute ce qui m’a parfois fait perdre un peu de temps, c’est de profiter des très nombreux clins d’œil à d’autres licences (vidéo-ludique ou non) parfois disséminés, parfois clairement affichés ! Le fait de jouer dans un environnement mexicain offre d’ailleurs des possibilités très colorées, avec notamment un level design très (bien) chargé visuellement, le tout accompagné d’une bande son assez proche de la précédente, mais qui procure toujours autant d’effet : ça fout la patate et donne envie de coller des pêches à tout les ennemis ! D’ailleurs, à tout moment dans votre progression, vous serez amené à être coincé entre 2 murs (je vous rappelle qu’on joue en 2D ;)) et voir votre personnage se bloquer un court instant jusqu’à voir apparaître un « LUCHA ! » en plein milieu de l’écran, ouvrant le bal à une petite séance de bagarre. C’est quelque chose qui arrivera d’ailleurs un poil trop souvent à mon goût, au détriment de plus de phases de dialogues avec les PNJ, pourtant souvent très drôles.

Multi tappes
Pour terminer le jeu la première fois, il m’aura fallu un peu moins de dix heures sans rusher, auxquelles vous pouvez en ajouter cinq supplémentaires « juste » pour aller chercher littéralement tous les objets du jeu, et je peux clairement vous dire que j’ai beaucoup galéré sur une majorité de passages facultatifs. Comme si cela ne me suffisait pas, j’ai à nouveau opté pour le mode difficile (sans le refaire à 100% cette fois-ci), permettant l’accès d’un ultime trophée… comme dans le premier ! J’aurais adoré le faire en coop à 2 online, mais comme ça n’était pas possible et bien… j’y joué intégralement seul. À noter que pour la première fois, il est tout de même envisageable de défoncer du squelette et autres nouveaux ennemis à 4 joueurs en simultané sur une même console, mais j’imagine que ça doit parfois être un beau bordel à l’écran ! Après réflexion, je me demande tout de même si ça n’aurait pas été plus facile sur certains passages compliqués à faire en solo… mais bref, c’est fait !

Trophées
Après mes quasi 15 heures de jeu pour la première partie à 100%, j’en ai rajouté 7 supplémentaires pour obtenir le platine, juste avant la sortie du jeu. C’est toujours une petite fierté quand j’arrive à faire ça ! Je vous en reparlerai très prochainement dans un article dédié.

Trophée Platine Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour Guacamelee! 2 Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine

Et donc ?
Qu’on ait joué ou non au premier, ce 2ème (vrai) opus de Guacamelee! arrive encore à donner de la vie et du punch au metroidvania. Si vous appréciez d’autant plus l’univers mexicain, alors foncez découvrir ce cool petit jeu indé, vous en aurez pour vos pesos votre argent (19,99 euros max, hors promotion).

Note : 7,5/10 (test réalisé par JohnCouscous)

[TEST] Guacamelee! 2 sur PS4
Étiqueté avec :                                    

2 pesnées sur “[TEST] Guacamelee! 2 sur PS4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *