Il est temps de ressortir le PlayStation VR ! En effet, le jeu mignon Moss vient fraîchement de débarquer il y a quelques jours sur le PSN, et l’histoire avec cette petite souris aux grandes oreilles vaut le détour !

Dr Quill

Tout débute avec l’ouverture d’un livre qui nous comte ce qui semble être une histoire toute mignonne. On tourne les pages en écoutant une voix mélodieuse nous permettant d’entrer dans l’intrigue et de rapidement comprendre que Quill va devoir sauver son oncle dans une aventure exclusive à la PS4 qui mêle habilement réflexion, action ou encore aventure.

Passé cette introduction et ce flash de lumière éblouissant les yeux tel la morsure du soleil de Krilin (pardon, j’ai trop joué à Dragon Ball FighterZ… 😅), on rentre dans le vif du sujet en apprenant à contrôler cette charmante petite souris pourvue d’une épée pour seule arme, mais elle saura compter sur votre aide de géant ! D’un côté, vous contrôlez cette fameuse Quill à l’aide du stick gauche et des boutons saut et attaque, de l’autre vous êtes son assistant (ou plutôt une sorte de divinité) en déplaçant votre Dual Shock 4 et en appuyant sur les gâchettes afin de saisir un objet ou un ennemi.

Même si ça n’a rien de révolutionnaire, j’ai très vite été sous le charme de l’alliance qui se crée entre le joueur et la souris, et rapidement j’étais fier de contribuer à l’aventure de ce petit animal virtuel ! On se déplace alors sur des plans fixes, parfois avec des petites énigmes permettant d’accéder à l’écran suivant. On a vraiment l’impression d’évoluer dans un livre ouvert, et on prend un plaisir à faire parcourir à la souris les différentes pages de son histoire. Chaque écran de jeu vous demandera de bouger un peu la tête pour aller chercher un objet invisible au premier coup d’œil, et ainsi jouer avec la profondeur des décors.

Il faut savoir que je me suis déjà levé de mon siège pour aller voir ce qu’il se cachait derrière un mur, et je me suis même déjà cogné dans un meuble en déplaçant mon bras un peu trop sur le côté… ce qui prouve que j’étais quand même bien pris par l’histoire !

Des souris et des hommes

La progression s’avère plutôt simple au niveau des casses-tête que j’ai trouvé bien pensés, mais sera entrecoupée de scènes de combat contre des bêtes à grande taille pour votre petite souris, où quelques passages vous demanderont tout de même une certaine rigueur.

D’un point de vue graphique, on retrouve une réalisation très correcte pour du PS VR (même si c’est toujours difficile pour moi d’approcher les deux heures de jeu consécutives), et Polyarc a réussi à rendre Moss suffisamment joli pour créer une belle immersion. Avec ses 6 chapitres d’histoire entrecoupés d’une douce narration, le jeu se dévore en quatre à cinq heures, avec une rejouabilité seulement offerte aux complétistes et autres chausseurs de trophées.

Pour avoir une expérience plus longue, je vous invite à jouer le jeu pour essayer de trouver les 31 parchemins et essayer de tout casser pour collecter l’espèce de poussière d’étoile (375 morceaux au total), histoire de savourer plus longuement chacun des écrans de jeu proposés. La bonne nouvelle dans tout ça ? C’est que la fin laisse fortement entre qu’il ne s’agissait que du premier chapitre, et je fais partie de ces gens qui en redemande !

À noter que j’ai rencontré quelques problèmes de synchronisation en jouant avec une Dual Shock 4 première du nom, là où ça répondait bien mieux avec la 2ème version de la manette, mais je ne sais pas si je suis un cas isolé. De plus, le jeu n’est pas jouable au PS Move.

Trophées

En parlant de trophées, j’ai d’ailleurs déjà obtenu le platine de ce jeu, pour lequel il faut compter entre 5 et 10h selon votre utilisation d’un guide et votre skill. Je vous en reparlerai plus longuement dans un article dédié prochainement sur le blog 😉

Trophée Platine Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour Moss Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine

Et donc ?

Moss est une petite perle qu’on n’attendait pas, qui doit donner envie de vous faire rebrancher votre PlayStation VR.

La douce narration et l’alchimie créée entre Quill et le joueur donne une jolie aventure bien immersive. J’ai juste envie d’acheter une figurine de Quill pour la mettre sur mon bureau maintenant !

Note : 8/10 (test réalisé par JohnCouscous)

[TEST] Moss sur PS4

Mis à jour le

Étiqueté avec :                                    

2 pesnées sur “[TEST] Moss sur PS4

  • 19 septembre 2018 à 9 h 26 min
    Permalien

    Pour ma part, j’ai découvert « Moss » par hasard sur YouTube. Après avoir regardé la bande-annonce, j’ai su que je devais acheter ce jeu pour mes neveux. Ils adorent ce titre.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :