En ce vendredi 13, quoi de mieux que de fêter la sortie d’un jeu un peu bien flippant ? Parlons donc de The Evil Within 2, pour lequel j’ai eu la chance de recevoir un Press Kit.

Avant de découvrir le contenu de cette boîte, rappelons que Evil Within 2 sort aujourd’hui, trois années presque pile poil après le premier épisode (qui avait été testé ici par le copain Ciderman, qui avait sans doute sous estimé son potentiel à l’époque), parlons très rapidement du pitch. On y retrouve à nouveau Sebastian Castellanos, un peu torturé avec un bon penchant pour l’alcool, qui va notamment partir à la recherche d’une certaine Lily (sa fille), car Kidman son ancienne partenaire vous annonce qu’elle est encore vivante. En effet cette dernière qu’on croyait morte, est en fait sujet à des expériences au sein d’une mystérieuse organisation Mobius, contre laquelle il va falloir lutter.

N’ayant que très peu joué au premier, je compte bien me rattraper sur ce 2ème opus, qui devrait occuper (au moins) une partie de mon week-end, et je ne manquerai pas de vous faire un retour par la suite.

Parlons maintenant de cette mystérieuse boîte, un peu plus grosse qu’une boîte de chaussures, dont je sentais déjà des choses étranges bouger à l’intérieur en secouant légèrement la boîte.

On sent que les éléments ont volontairement été souillés à la main, à en juger par les traces de tipex sur mes doigts après avoir manipulé l’espèce de dossier de presse sous forme de cahier de correspondance, dans lequel on découvre l’histoire et certaines notes de l’équipe qui a bossé sur le projet. Ce Press Kit m’a rappelé ce qui avait été fait pour Mafia 3 car on y retrouve aussi des objets mystérieusement liés à une histoire qu’on l’a va chercher à vivre.

Dans cette fameuse boîte, il n’y avait que des objets abîmés, avec des traces de sang et de feu qui laisse penser que Lily court un grand danger :
– Le jeu en version commercial (ça change un peu) sur PS4, le seul objet intact de la boîte (cool, sinon j’aurais pas pu y jouer) !
– Une brosse à cheveux, détériorée.
– Un petit miroir de poche avec poignée, complètement brisé.
– Un chouchou rose, brûlé.
– Un mini ours en peluche, lui aussi cramé.
– Une photo de famille, bien abîmée.
– Un dessin d’enfant coloré, mais partiellement disparu.

Evidemment, tout laisse penser qu’il s’agit là d’objets en rapport avec la fameuse Lily (dont le nom est indiqué sur la boîte), et ça jette vite un petit froid dans le dos d’imaginer ce qui a pu lui arriver. D’ailleurs, je vous invite à visionner un série de photos supplémentaires de ce Press Kit, un peu angoissant :

-> Acheter The Evil Within 2 (avec steelbook exclusif) sur Amazon.


[UNBOXING] The Evil Within 2, le Press Kit
Étiqueté avec :                                        

2 pesnées sur “[UNBOXING] The Evil Within 2, le Press Kit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *