Cette semaine, ou plus précisément ce jeudi 15/12, que le WiFi commence à débarquer dans les trains grandes lignes, à commencer par une des lignes les plus empruntée, à savoir le Paris-Lyon.

sncfwifi-0

Le WiFi dans le train

Il y a quelques semaines, j’étais invité à venir découvrir en avant-première ce que tout le monde attend depuis des années, la possibilité de disposer du WiFi dans nos trains français, comme cela existe déjà chez certains concurrents, comme le Thalys que j’emprunte tous les ans pour aller à la GamesCom. Je ne prends pas souvent le train, mais je sais que là, l’utilisation de ce service n’augmente pas le prix du billet, ce qui est quand bien appréciable, sachant aussi que c’était une demande de 80% des usagers récents.

Il faut savoir que pour le “simple” trajet Paris-Lyon, ce sont 103 pylônes qui ont été installés, mais aussi 1024 kilomètres de fibre optique, auxquelles on peut ajouter un budget de 350.000 euros pour équiper chaque rame de train. Je n’ai évidemment par le chiffre exact, mais j’imagine que la SNCF espère vendre encore plus de billets grâce à cette prouesse technologique.

Lors de cette présentation / test, nous étions moins de 30 personnes a se connecter en permanence sur le WiFi, mais l’infrastructure permet de gérer entre 500 et 1000 connexions. Techniquement, c’est la voiture bar qui est équipé de 8 antennes chargées de récupérer les signaux 3G/4G, qui s’occupent ensuite d’agréger et distribuer le WiFi dans tout le train, via les 2 x 2 routeurs placés à l’intérieur.

 

sncfwifi-1

Un Giga, suffisant ?

J’avais à disposition lors de mon test un iPad, mais j’étais également venu avec mon Chromebook le temps d’écrire au moins un article (de mémoire, c’était celui-ci), mais aussi jouer un peu sur PS Vita, et regarder quelques vidéos Youtube (à l’époque où on découvrait encore les nouvelles cartes de Gadgetzan sur Hearthstone). Avec tout ça, j’étais encore loin du Giga alloué à chaque utilisateur, n’ayant consommé que moins d’un tiers une fois arrivé à destination, que j’ai trouvé largement suffisant. En plus de la limite du Giga par device, vous ne pourrez pas envisager de streamer en direct vos parties, la connexion même globalement bonne restera toujours instable dans certaines zones, et ça ne serait pas très “fair use” de trop consommer non plus 😉

D’ailleurs, le site mobile a été repensé pour l’occasion afin de découvrir votre trajet en temps réel, permettant notamment de connaitre votre degré de consommation, voir la qualité actuelle de la connexion en fonction de la zone dans laquelle vous vous trouvez, et pourquoi pas faire une commande pour vous faire apporter un (petit) déjeuner pendant votre trajet sans avoir à vous déplacer jusqu’à la voiture bar. L’appli permet même un côté gamification, avec la possibilité de récupérer des badges sur votre trajet, tel que celui à voir juste en dessous lorsque le train a dépassé les 300 km/h. Reste à savoir s’il est possible de récupérer son propre compte à chaque trajet… #trophywhore

sncfwifi-2

Retenez que pour l’instant c’est “seulement” accessible sur Paris Lyon, mais d’ici 2017, il est déjà prévu de progressivement équiper les lignes de Bordeaux, Lille, Strasbourg et bien d’autres.

C’est drôle, mais finalement la demande d’Axelle Lemaire, la Secrétaire d’État au Numérique aura finalement eu sa réponse, près de 2 ans après 😉

Du WiFi dans les TGV : découverte du dispositif
Étiqueté avec :                                        

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :