Vous cherchez du pixel, du old school, des souvenirs d’enfance, du challenge mais avant tout de l’amour ? Alors arrêtez tout de suite de chercher et jetez-vous sur Shovel Knight ! Ce jeu est une pure merveille de jeu indépendant et qui dit merveille dit amour du JV dans sa globalité de la part de l’équipe du jeu, j’ai nommé Yacht Club Games, et c’est ce que l’on ressent de la première à la dernière minute. En tout cas, plus d’excuse pour ne pas y jouer puisque Shovel Knight est maintenant disponible sur tous les supports, old gen, next gen, Wii U, Mac (?!) et bien sûr sur PC depuis juin 2014, date de sa première parution.

ShovelKnightPS4PSVita-0De l’or à la pelle
Tout comme les jeux de notre enfance, l’histoire tient sur un petit bout de papier : il était une fois Shovel Knight, un chevalier qui a pour arme une pelle donc pour les personnes fâchées avec la langue des rosbifs, qui était éperdument amoureux de Shield Knight, une bien belle dame pixélisée armée de son bouclier. Malheureusement, la bien-aimée de Shovel Knight se fait enlever par l’Enchanteresse, la méchante sorcière du jeu, qui a en plus de cela réussit à se monter une armée de nobles puissants grâce à sa magie. Shovel Knight décide alors de partir à la recherche de sa feumeu tout en tentant de remettre de l’ordre dans ce monde bien sombre.

Shovel Knight, roule moi une pelle !
Shovel Knight, c’est du old school à tous les étages et quoi de mieux qu’un bon jeu de plateformes pour l’illustrer. On remarquera donc très vite les multiples références à des jeux cultes tels que Mario dans sa façon de naviguer dans le monde, Duck Tales en sautant sur la tronche des ennemis (ici à l’aide de sa pelle), Megaman par son aspect graphique et son exigence (toute proportion gardée bien sûr) ou Zelda grâce aux reliques que l’on récupérera tout au long du jeu, ce qui n’est pas pour nous rappeler les mythiques grappin, arc ou boomerang.

Au fil de l’aventure, bénéficiant bien évidemment d’une difficulté croissante, nous serons amenés à combattre les différents nobles corrompus par l’Enchanteresse dans des environnements très bien variés. Ce qui frappe très rapidement dans Shovel Knight, c’est la quasi perfection de son gameplay, exigeant mais juste, et du rythme soutenu depuis la première seconde du jeu. Que cela soit sur PS Vita ou sur PS4 (cross buy, cross play, cross save <3), le plaisir sera le même (penser à ne pas faire comme moi en mettant plus de 10h à se rendre compte que l’on peut binder ses touches et notamment celles des reliques, très important !!). Quand je parle de plaisir c’est aussi retrouver le plaisir de souffrir dans ce type de jeu parce qu’on a toutes et tous de nombreux exemples où les morts stupides s’enchainent jusqu’à nous rendre fou (pauvres manettes) jusqu’au moment où l’on arrive à passer le niveau tant souhaité. Le jeu devient alors instantanément notre jeu préféré alors que les insultes fusaient quelques minutes auparavant parmi les « Si ça t’énerve, t’arrêtes de jouer hein !! » de tes parents. Shovel Knight, c’est aussi ça, pour notre plus grand bonheur.

ShovelKnightPS4PSVita-1

Shovel Knight, c’est beau, même en plein jour
Graphiquement, je n’avais pas été impressionné aux premiers abords lorsque j’avais vu quelques vidéos il y a plusieurs mois. Maintenant que j’ai pu y jouer plusieurs heures, je me ravise en disant qu’il y a tout de même un jeu de couleurs et de lumières magnifique sur certains passages, notamment lorsqu’on se balade dans la pénombre ou pour certains paysages. La beautay par le pixel, merci Yacht Club Games !
Coté son, attention, chef d’œuvre ! Les musiques sont tout simplement sublimes et l’on se prend rapidement à siffloter certains airs une fois le jeu quitté. Cette BO restera à coup sûr comme l’une des BO qui m’aura le plus marqué, tout comme l’avait fait Zelda, Donkey Kong ou Megaman à l’époque.

Give me more !
Shovel Knight est un jeu qui se termine assez rapidement. Compter entre 6 et 8h au maximum pour un premier run. Oui, premier run, puisque le jeu est parfaitement pensé pour une grosse rejouabilité. Une fois le premier run terminé, un mode New Game + s’offrira à vous, en gardant les items et autres améliorations récupérées lors du run précédent mais en encaissant des coups qui vous feront bien plus mal. Un beau petit challenge donc sur certains passages. Et si ça ne vous suffit pas, vous pourrez toujours vous lancer sur d’autres runs permettant de débloquer quelques trophées.

ShovelKnightPS4PSVita-2

Trophées
Ca faisait très longtemps que je n’avais pas pris un tel plaisir à faire un platine. Plus les runs s’enchainent, plus vous naviguez avec aisance dans le monde de Shovel Knight, connaissant les moindres recoins des niveaux et les moindres tips selon les ennemis et les boss. Pour viser le platine, il vous faudra 4 runs au minimum, 5 pour y aller de façon « safe ». Hormis le trophée du NG+, les développeurs nous ont concocté un trophée où il ne faut pas dépenser un seul centime, un autre où il ne faut pas mourir et un dernier petit sympa où il faut terminer le jeu en moins d’1h30. Clairement, lors de son premier run, ce platine est impensable et pourtant …plus on avance dans notre quête du platine, plus on y croit et on se rend compte que la difficulté du graal est parfaitement dosée. Bien sûr, rien de facile pour ce platine mais les différentes vidéos sur internet des mecs s’amusant à faire des speed run peuvent être d’une grande utilité, notamment pour le trophée où il faut terminer le jeu en 1h30. Bon courage donc et have fun !

Trophée Platine Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour Shovel Knight Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine

ShovelKnightPS4PSVita-3

Et donc ?
Shovel Knight est un “doit être possédé”, que dire de plus ?! Les joueurs étant amoureux du jeu vidéo depuis les années 80-90 ne peuvent qu’aimer ce jeu, et ce, grâce à l’équipe de Shovel Knight dont on ressent la passion dans chaque pixel de cette œuvre. Il serait aussi intéressant de voir comment peuvent accueillir un tel jeu les djeuns d’aujourd’hui, en faisant une petite pause entre 2 parties de Battlefield ou de Call of Duty.
Une magnifique aventure donc, alliant parfaitement old school à un gameplay bien moins rigide qu’à l’époque et très intéressant pour le speed run, agrémentée d’une musique plus que parfaite, avec un challenge calibré à la perfection. La seule déception restera donc la durée de vie qui, malgré les 4 ou 5 runs pour platiner le jeu, sera bien trop courte malheureusement. Mais des jeux comme ça, on en veut tous les jours et même les haters du pixel art adouberont Shovel Knight, woullah ! J’attends donc avec grande impatience le prochain DLC (gratuit) qui devrait sortir dans quelques semaines !

Note : 9/10 (test réalisé par Ciderman)

[TEST] Shovel Knight sur PS4 / PS Vita
Étiqueté avec :                                                        

7 pesnées sur “[TEST] Shovel Knight sur PS4 / PS Vita

  • 16 mai 2015 à 3 h 30 min
    Permalien

    Grand jeu sur Vita ainsi !!!!

    Répondre
  • 22 juillet 2015 à 12 h 30 min
    Permalien

    Très beau test.
    Ca me donne envie de l’acheter.

    Répondre
  • 8 janvier 2016 à 12 h 53 min
    Permalien

    hop directement sur ma liste des prochains achats 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :