Ce fut long et laborieux mais le voilà, Mount & Blade II: Bannerlord est enfin sorti en accès anticipé. Huit années que les fans attendaient que le studio TaleWorlds Entertainment annonce ce deuxième opus.

Mount & Blade II: Bannerlord

Soldats inconnus

Malgré le fait que le titre ne soit actuellement pas complet, les fans se sont jetés dessus afin de pouvoir le tester, au point que le titre soit le meilleur lancement sur Steam en 2020. Mais qu’en est-il vraiment de cet early access et mérite-t-elle tout cet engouement de la part de la communauté ? Mount & Blade II: Bannerlord est qualifiable de jeu bac à sable. On va créer son histoire selon les choix que l’on va prendre et les différentes actions que l’on va faire. Il va falloir commercer et créer son clan en recrutant des soldats pour assister à des batailles, en avançant nos quelques soldats vont devenir de plus en plus nombreux et les affrontements seront bien plus important.

Choose your fighter

En acceptant les quêtes de plus en plus lucratives, nos richesses vont s’accroître et il sera possible d’acheter des terres, d’y construire un château. En bref, les limites sont très minimes et permettent vraiment de bâtir votre aventure comme bon vous semble. On commence notre aventure par la création de notre personnage, d’ailleurs cet éditeur est assez complet et va permettre d’imaginer notre personnage intégralement. Une grande customisation est mise à disposition et est déjà très agréable pour un accès anticipé. On va créer sa propre identité et son passé puisqu’il va falloir définir notre enfance, adolescence, etc.

early access Mount & Blade II: Bannerlord

Aide moi Internet !

Nos choix de cultures et notre choix de camp vont permettre de nous donner des passifs pour notre aventure. La difficulté du titre est sa prise en main, une fois notre personnage créé, on aura un tutoriel permettant d’apprendre les bases des différents types de combats (arme à une ou deux mains, arc, ou encore à cheval), les grandes bases des RPG avec les quêtes mais ça s’arrête à ça. Le joueur va très vite se retrouver livré à lui-même. Ils devront apprendre de leurs erreurs et vont devoir plusieurs fois chercher sur internet (ce qui j’ai du faire, en tout cas) pour pouvoir se renseigner sur différents aspects.

Encore un peu de boulot…

Je dois particulièrement souligner les combats, qui sont en temps réel, et encore une fois les possibilités sont grandes dans les différents ordres que l’on va pouvoir donner à nos soldats. Cependant, je n’ai pas trouvé ça vraiment nécessaire dans la plupart des combats, les intelligences artificielles n’utilisent pas de réelles stratégies pouvant mettre à mal vos troupes. Le maniement de notre épée se basant sur les mouvements de notre souris est une bonne idée mais est assez difficile par moment, le jeu ne reconnaissant pas forcément tout le temps nos mouvements. Le contenu du jeu est assez conséquent pour un accès anticipé mais est assez vite répétitif, j’espère que par la suite les quêtes se renouvelleront afin de ne pas avoir l’impression de tout le temps faire la même chose. Un mode multijoueur est aussi disponible et va permettre aux joueurs compétitifs de s’affronter dans des combats acharnés. Comme toute early access (comme pour mon dernier test sur Curse of the Dead Gods), Mount & Blade II : Bannerlord n’échappe pas à son lot de soucis techniques. Les chargements sont longs et divers bugs peuvent venir bloquer notre expérience de jeu. Cependant le studio est très réactif et n’hésite pas à corriger les différents problèmes que remontent les joueurs.

Mount & Blade II: Bannerlord PC

Et donc ?

Pour conclure j’ai bien aimé mon expérience sur Mount & Blade II, étant totalement néophyte ça m’a permis de découvrir le jeu et notamment ce système de combat en temps réel. Il reste du travail pour que le jeu soit complet et soit bien optimisé, mais c’est évidemment ça le but d’une early access. Si vous êtes un ancien fan du premier, ou fan des jeux médiévaux je pense que vous devez tenter l’expérience. Attention cependant, les développeurs ont mis en garde que certaines sauvegardes pourraient être corrompues lors du développement ce qui pourrait frustrer ceux ayant bien avancé dans le jeu.

Note : 6,5/10 (test réalisé par Gwokale)

test Mount & Blade II: Bannerlord

[TEST] Mount & Blade II: Bannerlord (early access)
Étiqueté avec :                                    

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :