Dans cette période assez compliquée, tout le monde rêve de s’évader sur une île déserte, et c’est maintenant chose possible. Voilà 7 ans que le dernier opus de la saga Animal Crossing est sorti sur 3DS. Cette saga de maintenant 5 titres (si on ne compte pas Pocket Camp sur téléphone, ou encore la version Home Designer) a fait ses preuves, et les fans attendaient de pied ferme celui-ci. Préparez vos serviettes de plage, votre crème solaire et partez vivre la vie insulaire comme jamais elle ne vous a été promise.

test Animal Crossing: New Horizons(Mot de JohnCouscous : Avant de laisser la parole à Gwokale sur ce test, je voulais juste préciser que j’ai fait le choix de ne pas m’aventurer dans le monde de Tom Nook cette fois-ci, et c’est peut-être dommage, car quand je vois le nombre de personnes qui y jouent et les différents événements, soirées qu’ils en font, je suis un peu triste de ne pas être des leurs. “Heureusement”, ma copine y joue suffisamment pour que j’ai l’impression de quand même un peu “vivre l’aventure par procuration” !)

Belle-Île-en-Mer

Se détendre et ne ressentir aucune onde négative, voilà un peu ce qui pourrait résumer le principe même de la série. Ce gestionnaire de vie permet de laisser libre recours à sa créativité et ses envies. Aller pêcher, jardiner, rendre visite à d’autres joueurs, ou encore décorer, la liste des possibilités est assez variée et va vous permettre de créer votre île de rêve. Mais il ne faut pas oublier Tom Nook, célèbre Tanuki de la série bien connu pour sa cupidité, qui vous donnera du travail et vous fera des prêts immobiliers qu’il va falloir rembourser en clochettes. Ce travail qu’il vous fournira vous permettra d’avancer progressivement dans le jeu et vous donnera accès au musée, à diverses boutiques, mais aussi à l’emménagement de vos voisins.

Collecter les ressources de votre île n’est pas illimité, une fois que vous aurez tout récupéré, il faudra attendre le lendemain pour en voir de nouvelles. Vous pourrez donc utiliser le service Dodo Airlines afin de vous rendre dans les îles amies ou des îles mystères pour faire le plein de ressources nécessaires aux différentes fabrications. En vous baladant et en collectant des ressources, vous allez pouvoir pêcher les nombreux poissons et capturer les différents insectes afin de compléter l’encyclopédie, les vendre ou de les léguer à Thibou, le propriétaire du magnifique musée, afin de le remplir et de pouvoir les voir dans évoluer dans des sublimes environnements.

Animal Crossing: New Horizons

Home staging everyday

Je trouve le système de Miles Nook rafraîchissant pour la série. C’est une monnaie différente des clochettes que vous obtiendrez en réalisant des mini-objectifs (exemple : pêcher 500 poissons). Ces objectifs plus ou moins longs m’ont permis de rester accroché au titre alors que je n’avais plus grand-chose à faire pour la journée. C’est aussi ça la force d’Animal Crossing : récompenser le joueur le plus possible. Entre les cadeaux des habitants, les ballons dans les airs qu’il faudra exploser pour en faire tomber un cadeau, les insectes et les poissons à récupérer… tout est prétexte à vous satisfaire et à vous rendre plus content que 5 minutes auparavant.

Je vous parlais de créativité au début du test, revenons un peu sur le contenu du jeu. Il est conséquent entre les différentes actions que l’on peut faire, le nombre de décorations possibles, la customisation de vêtement avec vos propres motifs, l’agencement de votre maison. Vous pouvez faire ce que vous voulez sans vous sentir brider par les limites du jeu.

Le nouveau Animal Crossing: New Horizons

Une (seule) aventure par Switch

Les seuls soucis ayant freiné mon expérience de jeu ont été sur le mode coopération sur la même Switch. En voulant jouer avec un membre de ma famille, on a très vite ressenti qu’elle était plus un « larbin » qu’autre chose, elle ne pouvait pas faire toutes les actions qui m’étaient disponibles et n’avait même pas d’inventaire. Il n’y a rien de pire pour moi qu’un mode coopération qui lésine l’expérience de jeu du second joueur.

Cette personne a donc joué avec son propre personnage sur ma console et encore une fois elle s’est sentie moins importante puisqu’il est possible de n’avoir qu’une île par Switch. Tom Nook ne lui donnait aucun des objectifs qui m’étaient fournis. Son implication était donc moindre alors qu’elle attendait le titre depuis pas mal de temps. Je soulignerais les dialogues plutôt bien écrits (sans parler des jeux de mots de pêche, et de capture d’insectes) et plutôt sympathiques. Les personnages parlent toujours avec la voix en accéléré ce qui ne rend pas compréhensibles les dialogues mais qui rendent très bien dans l’univers.

Et donc ?

Ce Animal Crossing: New Horizons est pour moi le plus réussi de la série. Si vous avez envie de vous détendre et de profiter de sessions de jeu relaxantes, de personnaliser comme bon vous semble et de changer quand l’envie vous prend. Je ne peux que vous le conseiller !

Note : 8,5/10 (test réalisé par Gwokale)

Animal Crossing: New Horizons, le test - meilleur épisode de la licence

Animal Crossing: New Horizons, meilleur ami du confinement ?

Mis à jour le

Étiqueté avec :                                

Une pensée sur “Animal Crossing: New Horizons, meilleur ami du confinement ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :