La Paris Games Week édition 2019 vient tout juste de se clôturer, et il est temps de dresser un rapide bilan de ce qu’était cette PGW 2019.

317.000 visiteurs ont traversé les 80.000m² du salon de Porte de Versailles à Paris pour cette édition 2019 (comparé aux 373.000 de la Gamescom 2019, à titre d’info). Très honnêtement, je n’ai que très peu joué cette année, tout simplement parce qu’il y avait (à mon sens) moins de nouveautés que les années passées, ou alors c’est surtout que j’avais vu déjà pas mal de choses à la Gamescom deux mois plus tôt.

Mais cela n’empêche en rien de me toujours faire apprécier de venir sur le plus gros salon de jeux vidéo au monde et de toujours y voir des choses intéressantes. Pour moi, la Paris Games Week, c’est toujours…

De beaux stands

Même s’il n’y avait pas des stands aussi fous que ceux de PUBG et Fortnite l’an dernier, il y avait quand même de belles choses à voir, avec des bornes un peu partout. J’en reparle un peu plus bas, mais mention spéciale au stand (simple, mais efficace) de Life is Strange 2, le stand fermé pour assister aux hands-off de Cyberpunk, ou encore celui le très “joli” stand de A Plague Tale (mon GOTY 2019 ?…).

Des copains

Pour moi, les salons c’est aussi surtout une très belle occasion de (re)voir des personnes avec qui j’ai la chance d’échanger toute l’année grâce à ce blog depuis bientôt 10 ans, et ce sont généralement ces personnes font partie des raisons pour lesquelles j’aime venir sur ce genre d’événement.

Des jeux indés

La PGW 2019 était (une fois de plus) l’occasion idéale de prouver que la France possède grand nombre de talents, et cela se ressent dans certaines créations vidéoludiques. Cette fois encore, le stand Made in France a prouvé toute la qualité que peuvent produire les jeux (plus ou moins) indépendants, et j’ai pu mettre à jour ma liste de jeux à faire, notamment avec un certain Shady Part of Me que je ne connaissais pas avant de venir.

Des rencontres

Chaque année je rencontre de nouvelles personnes, et si je ne devais en citer qu’un seul cette année, mon coup de cœur reviendrait à cet échange avec PADG, l’ex aubergiste de Hearthstone. Il s’agit d’une personne vraiment sympa et adorable, qui a pu nous livrer de croustillantes anecdotes sur sa carrière. Je pense que je serai amené à le recroiser !

En attendant l’édition 2020 (dont les dates ont déjà été annoncées : du 23 au 27 octobre 2020) qui devrait être un cru très attendu avec la nouvelle génération de consoles, on termine par quelques photos du salon, notamment ce qui est peut-être mon stand préféré, celui de Life is Strange 2 et la chambre de Sean.

[PGW 2019] Mes photos, et bilan du salon

Mis à jour le

Étiqueté avec :                                        

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :