Il n’est jamais simple d’adapter un manga au cinéma, mais un certain Robert Rodriguez a pris le pari d’essayer de faire quelque chose avec Alita : Battle Angel. Résultat : c’est plutôt réussi !

Synopsis

Lorsqu’Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu’elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, un médecin qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire. Ce n’est que lorsque les forces dangereuses et corrompues qui gèrent la ville d’Iron City se lancent à sa poursuite qu’Alita découvre la clé de son passé – elle a des capacités de combat uniques, que ceux qui détiennent le pouvoir veulent absolument maîtriser. Si elle réussit à leur échapper, elle pourrait sauver ses amis, sa famille, et le monde qu’elle a appris à aimer.

Si vous débarquez, sachez qu’Alita c’est bien Gally de Gunnm dans son nom américain, qui voit un bout de son histoire (la première moitié) adapté sur le grand écran. Dans ce monde futuriste et post-apo, on retrouve le docteur Ido (joué par le génial Christopher Waltz) qui va donner naissance à Alita en tentant de la protéger du monde hostile qui l’entoure. Ses « gros yeux » (qui faisaient peur à tant) n’enlèvent rien au charme de ce personnage principal, qui forme un très joli duo avec son « créateur », et j’ai très vite été emporté par cette relation.

Il faut savoir que j’ai regardé ce film avec mon regard de (presque) noob du manga, connaissant juste l’univers dans ses grandes lignes. Cela ne m’a tout de même pas empêché d’être assez facilement emporté par les décors et toute l’ambiance visuelle, même si on aurait pu s’attendre à quelque chose d’un peu plus sombre. Les personnes qui m’accompagnaient étant bien plus proches du manga que moi, sachez qu’ils ont majoritairement apprécié ce film, ce qui me fait dire qu’il sait être aussi intéressant pour les novices que pour les experts.

J’ai eu l’occasion d’aller le voir en 3D, et même s’il est vrai que certaines scènes sont particulièrement bien réalisées, je pense qu’on peut largement s’en passer. Cela n’enlève en rien le dynamisme des différentes scènes de combat (j’ai adoré la folle scène dans le bar !) mais aussi les différentes phases de Motorball, l’espèce de sport extrême dans lequel notre petite protégée tentera de se faire un nom. Je ne peux que vous conseiller d’aller le voir à sa sortie le 13/02 prochain (oh tiens, le jour de ma fête).

Et donc ?
Clairement, j’ai passé un très bon moment avec ce Alita : Battle Angel et ça m’a même donné envie de me plonger dans le manga ! La bonne nouvelle c’est qu’il est disponible sur Izneo… en attendant une éventuelle (et logique ?) suite.

[CINEMA] J’ai vu Alita : Battle Angel !
Étiqueté avec :                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *