On débute la semaine en douceur, avec une petite sélection de jeux mobiles qui ont pu bien occuper mes récents trajets de métro. Entre déplacements, réflexion WTF et poésie, je suis sûr que vous trouverez votre bonheur dans cette 48ème édition des P’tits Couscous.


Mini Metro sur Mobile
Je ne saurais expliquer ce phénomène, mais il faut savoir que j’ai cette addiction, ou plutôt fascination pour les plans de métro. Très souvent, je regarde le plan de métro de Paris, même si je le connais très bien, et j’apprécie toujours autant sans vraiment savoir pourquoi… bizarre, n’est-ce pas !? C’est notamment pourquoi j’ai accueilli avec grand plaisir Mini Metro, ce jeu mobile qui se veut ultra addictif. Sur une carte illustrant une grande ville mondiale (Paris, San Francisco, Tokyo, etc.), le but sera de relier des points entre eux via des lignes de métro, avec pour intérêt de desservir des passagers représentés par une petite forme géométrique. Ces formes, on les retrouve également sur les stations, et après un rapide tuto on comprend que malgré la simplicité de l’intrigue, le jeu nécessite une certaine pratique. En effet, vous serez notamment limités en terme de lignes / ponts / rames, et seuls des bonus hebdo pourront vous aider à progresser, à condition de bien savoir les utiliser. Plus les parties avancent et plus elles se complexifient, car les stations deviennent plus nombreuses et les formes toutes aussi variées, et vous pourrez devenir dépassé si vous ne prenez pas le temps de retravailler vos lignes et calculer un peu plus vos rames. C’est un joli challenge en terme de scoring, que je prends plaisir à lancer de temps en temps. Sachez que Mini Metro (édité par Playdigious) est dispo depuis quelques mois sur les stores au prix de 4,99 euros.
P’tite note : 4/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)


Caché mon jeu par Maman 1 & 2 sur Mobile
Parfois j’aime bien les jeux un peu sortis de nulle part et parfois complètement WTF, et bien les 2 épisodes de « Caché mon jeu par Maman » répondent parfaitement à ces critères. En effet, en comprenant que le titre de ces petites expériences vidéo-ludiques sort tout droit d’un hasardeux Google Translate, on comprend assez vite l’état d’esprit japonais qui se cache derrière ce puzzle game aux graphismes d’une Game Boy Color. Une phrase m’a convaincu à elle seule de me plonger dans cette appli : « Il est une application du style de jeu de l’évacuation.« , wait… whaaat ? 😀 Dans CMJPM, il suffira simplement de retrouver sa console (une Nintendo DS) sans se faire attraper par sa mère ! Après quelques exercices simples de mise en jambe, on se rend compte de la whatthefuckerie japonaise la plus totale en se faisant souvent ce genre de réflexion « impossible que ça soit ça… mais pu***** !« . Chaque jeu comporte 30 tableaux, pour un total d’une heure de jeu, pour l’expérience. S’il vous arrive de bloquer, pensez juste à regarder (vraiment) partout ! Pour conclure, sachez que ces 2 titres sont entièrement gratuits, alors pourquoi se priver ?
P’tite note : 4/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)


unWorded sur Mobile
On revient sur quelque chose de beaucoup sérieux, qui nous vient du monde de l’indé, mais là aussi édité par Playdigious comme Mini Métro un peu plus haut. unWorded, est une succession de petites histoires interactives, dans lesquelles poésie et typographies sont mélangées. C’est à dire qu’on vous raconte des histoires, où il vous faudra reconstituer un objet avec seulement des caractères du clavier, et leur combinaison sera utile à la suite de vos aventures. Malgré une musique qui manque un peu de rythme,  les dialogues sont assez bien écrits et justement entrecoupées par les scènes de puzzle, plutôt simples et logiques pour la plupart, pour lesquels il est possible de bénéficier de petites aides en cas de difficulté. Par exemple, vous pourrez d’abord mettre un focus sur le mot en rapport avec la silhouette à trouver, puis réutiliser cette aide voir quelles pièces sont à replacer sur votre première idée. J’ai pour l’instant terminé 3 histoires (liées aux screenshots plus haut) en environ 30 minutes chacune, ce qui procure déjà une durée de vie raisonnable pour son prix de 3,99 euros. Ce n’est pas le premier jeu typographique mais celui-ci à l’avantage de ne pas nécessiter de traduction pour les puzzle, mais nettement plus pour le côté poésie.
P’tite note : 3,5/5 (p’tit test réalisé par JohnCouscous)

À très vite pour de prochains nouveaux P’tits Couscous.

[LPC] #48 : Mini Metro / Caché mon jeu par Maman 1 & 2 / unWorded
Étiqueté avec :                                            

Une pensée sur “[LPC] #48 : Mini Metro / Caché mon jeu par Maman 1 & 2 / unWorded

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *