Aujourd’hui est un grand jour, car c’est la première fois que je réalise le test d’un jeu sur une console Microsoft. Et quel jeu, car je vous tout de suite vous dire que j’ai adoré terminer Quantum Break, et je vous vous expliquer pourquoi.

QuantumBreakXboxOne-0Back to the Future
Bien que je joue essentiellement sur les consoles PlayStation, et un peu les Nintendo, j’ai récemment fait l’acquisition d’une Xbox One. Même si ça date de quelques mois maintenant, il faut dire que je ne pouvais pas passer à côté de cette belle licence proposée par Microsoft, qui connait un très bon démarrage de ses ventes en France car le jeu s’est même hissé à la première place du classement SELL la semaine dernière. Comme pour les connus Max Payne ou Alan Wake (qu’il faudrait maintenant que je teste), c’est donc la team de Remedy Entertainment qui s’est lancée sur le développement, et on sait que l’équipe finlandaise est attendue pour chacune de ses productions. Il est donc temps de se lancer dans Quantum Break et d’incarner Jack Joyce, qui va très vite apprendre à faire joujou avec l’espace temps. Tout commencera dans une nuit en apparence paisible dans un futur très proche, dans laquelle vous serez amené à rejoindre votre ami Paul Serene, le big boss de Monarch Solutions à découvrir une invention fabuleuse qu’est la machine à voyager dans le temps. Cette introduction va vous expliquer comment tout va commencer, et c’est alors que Jack va être amené à découvrir certains pouvoirs et apprendre à manipuler. Nombreuses sont les histoires qui ont tenté de jouer sur ce thème, mais mon amour pour Retour vers le futur m’a forcément vite donné envie d’apprécier Quantum Break. En soit, rien de vraiment très original, mais sans spoil j’ai trouvé la narration très habilement amenée, et la mécanique des pouvoirs est bien cohérente avec ce qu’on nous raconte. On est donc parti pour rétablir le cours normal du temps, même si les méchants ne sont pas d’accord et voudront aller jusqu’au « bout du temps ».

Previously on…
Quantum Break est un TPS qui alliera séquences d’exploration afin de comprendre ce qui se passe et pourquoi, avec d’autres scènes de gunfight avec les employés de Monarch Solutions qui évidemment ne vous laisseront pas faire ce que vous voulez. L’apprentissage évolutif de vos pouvoirs est bien pensé, et certains ennemis vont apprendront à en jouer si vous souhaitez poursuivre votre avancée. Un petit quelque chose qui m’a dérangé au niveau du gameplay, c’est la couverture automatique du personnage, mais j’ai sans doute trop été habitué à devoir appuyer sur un bouton pour le faire, j’ai donc eu ce petit temps d’adaptation. En ce qui concerne l’histoire en revanche, j’ai vraiment apprécié ce côté cross media où il n’y a pas que le jeu qui vous est proposé. Sans aller dans le syndrome d’un Metal Gear Solid où on a déjà eu l’impression de regarder que de jouer, c’est surtout qu’entre chacun des 5 actes proposés ici, vous aurez la possibilité de regarder une petite série avec un épisode d’une vingtaine de minutes après chaque fin d’acte dont le déroulement dépendra de votre choix « crucial ». Il faut avouer que ça n’est pas la série de l’année, mais il faut savoir qu’elle est totalement facultative, et je trouve que ça serait dommage de ce priver de ce bon petit plus qui s’intercale bien entre chaque acte sans casser le rythme. Comme dans un The Walking Dead, les choix en fin de chapitres donnent l’impression d’être capitaux, mais les conséquences ne sont pas si drastiques que ça.

QuantumBreakXboxOne-1

Loading, please wait
Graphiquement le jeu est plutôt bien réalisé, malgré une sorte de flou permanent qui en devient parfois un peu gênant, même si on finit par s’habituer. On dirait même que les effets visuels des pouvoirs sont là pour masquer certains défauts. En tout cas ces effets sont bien foutus, surtout les expressions faciles que j’ai trouvé vraiment très convaincantes dans l’intégralité du jeu, c’était même bluffant. Ce qui m’a clairement le plus dérangés, ce sont les (trop) longs temps de chargement, qui devraient à mon sens être optimisés. De plus, je trouve que certains checkpoints ne sont pas idéalement placés, imposant parfois de se retaper une cut-scene, ou de la zapper… avec le temps de chargement qui (ne) va (pas) bien ! On peut faire une petite MAJ sur ça ? En ce qui concerne la bande son, je trouve qu’elle est de qualité. Que ce sont au niveau de la musique assez prenante, mais surtout du doublage en VF que j’ai laissé pendant toute la durée du jeu, ce qui n’est pas toujours le cas. Pourtant, j’aurai pu faire le choix de mettre en VO, en voyant le très intéressant casting proposé car les acteurs de la mini série sont les mêmes que leur modélisation dans le jeu. Ainsi, vous retrouverez Shawn Ashmore, Aidan Gillen, Dominic Monaghan ou encore Lance Reddick.

Ça s’en va et ça revient !
Avec un rythme aussi soutenu dans la narration, on aurait pu s’attendre à une histoire assez courte, mais finalement on tourne autour des 10/12h de jeu (que l’on compte le visionnage de la série ou pas), et je trouve ça très correct. Surtout que je l’ai terminé en plus de temps que ça car j’ai pratiquement joué 20h lors de mon premier run car j’ai essayé de chopper un maximum de collectibles pour essayer de débloquer plus de succès (et ouais !). Le jeu est suffisamment « court » pour devoir le terminer, et assez « long » pour bien exploiter ses pouvoirs, c’est clairement le genre de durée de vie que j’aime trouver dans un jeu aujourd’hui, surtout quand l’histoire est bien ficelée comme celle-ci. J’ai peut-être juste été un peu déçu par la fin, mais je ne vous en dirai pas plus et vous laisse vous faire votre propre avis. Il existe une certaine rejouabilité si on vient à faire le choix inverse en fin de chaque acte, et surtout si on veut débloquer l’intégralité des pouvoirs.

QuantumBreakXboxOne-2

Succès
Bien qu’ayant fait le jeu en normal, je regrette un peu de ne pas tout de suite l’avoir fait tout de suite en difficile, ce qui m’aurait permis de gagner plus que 690G, mais je pense tout de même le refaire un jour histoire d’avoir les 1000G sur un bon jeu. En optimisant très bien, on doit pouvoir faire ça en moins de 20h.

Voir la liste des succès pour Quantum Break

QuantumBreakXboxOne-3

Et donc ?
Pour mon premier jeu terminé sur Xbox One, je dois avouer que j’ai vraiment aimé ce Quantum Break. Malgré ses quelques défauts, jouer avec le temps dans une histoire est toujours risqué, mais la narration apportée ici est particulièrement soignée, et vaut le coup d’être jouée. Mention spéciale pour la mini-série entre chaque acte qui complète une expérience bien sympathique.

Note : 8/10 (test réalisé par JohnCouscous)

[TEST] Quantum Break sur Xbox One
Étiqueté avec :                                                    

Une pensée sur “[TEST] Quantum Break sur Xbox One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *