Déjà 10 MasterClass ont eu lieu à la cité des sciences, et c’est aussi la 7ème (et oui !) dont on vous parle ici même sur le blog. L’invité de la semaine dernière était David Hego, cela vous parle ? Vous savez, la trilogie Batman Arkham… bien sûr que vous aviez déjà entendu son nom 😉

MasterClassDavidHego-0

“Viens plutôt dehors, c’est pas comme ça que tu gagneras ta vie !” lui disait ses parents, alors qu’il passait son temps sur son ZX81 étant petit. Cette passion pour les jeux vidéo, David Hego l’a en effet cultivé depuis tout petit. Mais évidemment, et comme tous les invités de ces MasterClass, ce dernier possède un certain don, ou un grand talent tout du moins. P

our preuve, avec une moyenne de 5 en maths toute l’année, Monsieur David Hego a décroché la note de 19,5 au bac… Un “truc” de surdoué ça ! Mais bien sûr, ça n’est pas vraiment de ça que David est venu nous parler au cours de ses moments de carrière. Je vais plutôt vous parler de son enfance à Dunkerque jusqu’à sa carrière sur le sol londonien, et de sa passion pour la profondeur de champs des décors jusqu’à la série Batman Arkham.

MasterClassDavidHego-1

Ce qui m’a particulièrement surpris chez David, c’est son calme apparent. Beaucoup plus posé que la plupart des créateurs un peu foufous des jeux vidéo (je pense notamment à Peter Molyneux, qui est tout l’opposé), il avoue être constamment torturé de l’intérieur. Et pourtant.

Son parcours dans le monde des jeux se résume à :

  • Études à Supinfocom, en 1991.
  • 2 ans chez Cryo Interactive, après avoir commencé par un stage.
  • 7 mois chez Infogrames (il bossa sur Mission Impossible).
  • Plus de 6 ans chez Argonaut Games (Red Dog : Superior Firepower sur Dreamcast).
  • …pour terminer (pour l’instant) chez Rocksteady Studios, depuis 2004.

Clairement, il n’a pas réalisé de très grands jeux avant sa boîte actuelle, où il est arrivé avec son projet commencé un peu plus tôt : Urban Chaos : Violence urbaine.

Et puis un jour, Rocksteady répond à un appel d’offre, dans le but de faire un nouveau jeu Batman, cette licence vidéoludique aussi captivante, que “maudite”. Il est vrai que les jeux Batman sortis avant Batman : Arkham Asylum étaient tous moyens, pour les meilleurs d’entre eux.

Le challenge était de taille pour redonner une belle image à la licence, mais l’annonce du début de développement devait ressembler à quelque chose comme ça : “Les mecs, enregistrez votre taf, et classez-le dans un dossier “old”… on a gagné Batman !! \o/ :’)”

MasterClassDavidHego-3

Warner a rapidement fait confiance au studio, et les discussions autour du look étaient plutôt limpides, et les rares retours au niveau du personnage Batman se faisaient plus sur la taille de ses oreilles. Il faut dire que le studio n’a pas cherché à révolutionner Bruce Wayne, et a plutôt préféré se lâcher sur les autres personnages. Ce qui m’a marqué, c’est d’apprendre qu’un mec a passé un an et demi à bosser sur les animations de la cape du héros… UN AN ET DEMI le mec !

Tout en respectant une philosophie très belle dans son discours, David avoue aimer commencer petit pour ensuite grossir, qui se résume à une belle phrase “Avant de courir, il faut apprendre à marcher”. Pourtant, ça n’est pas ce qu’il l’a empêché de proposer quelque-chose de tout sauf simple au niveau des décors, toujours créer une aventure non linéaire dans sa progression, afin de ne jamais lasser. Chez Rocksteady, ce sont des grands adeptes du GamePlay : leur priorité numéro 1 ! De manière générale, il a toujours voulu proposer quelque chose de différent, pour éviter la normalisation, créer la surprise.

Quelques confessions sur la série Arkham :

  • Le système de combat (souvent imité) du premier Arkham aurait pu être un système de QTE, un peu à la Guitar Hero like.
  • Les héros de Batman respectent la philosophie “Ugly men and beautiful girls”.
  • Il était ravi de déjà voir un Cosplay d’Harley Quinn d’Arkham Knight à la Comic Con de Londres, 1 mois avant la sortie du perso.
  • Batmobile dans le jeu a été pensé comme un perso, organique dans ses mouvements et ses transformations.
  • Il a fallu créer une ville compatible avec la Batmobile, la marche, ou les balades sur les toits, pour respecter la verticalité de l’open world.
  • En fin de projet, 160 personnes composaient les équipes, dont 30 rien que pour les tests.

MasterClassDavidHego-1b

Comme d’habitude, ces MasterClass sont l’occasion de partager tout un tas de souvenirs avec l’invité. Par exemple, il nous a raconté une anecdote rigolote : Sa première permission de service militaire tombait à peu près en même temps que la démo de Duke Nukem sur PC. Pendant les 4 heures qu’il avait devant lui, après téléchargement il ne lui restait que… 10 minutes de temps de jeu !

Pour revenir à quelque chose de plus sérieux, aujourd’hui il ne sait pas encore ce qu’il fera après ce dernier Batman. Une chose est sûre, il se prévoit “1 semaine et demie de vacances” et à son retour, il devrait se lancer dans un nouveau projet (à succès ?). Comme il le dit si bien : “Après 8 ans, ça ne ferait pas de mal de faire autre chose !”, et on peut le comprendre…

En tout cas, et bien qu’ayant encore bu les paroles de ce créateur à succès, je n’avais jusque-là jamais réussi à vraiment accroché l’un des deux premiers Arkham, mais je crois que j’ai raté quelque chose. Cette rencontre aura créé une (plus grosse) envie de mettre la main sur le prochain Arkham Knight, qui sort le 23 juin.

Ce fut encore et toujours une jolie MasterClass très bien orchestrée grâce aux partenaires habituels (Orange, Jeux Vidéo Magazine, et la Cité des sciences et de l’industrie), que je remercie à nouveau pour l’invitation.

Retrouver l’ensemble des MasterClass ici, et quelques photos d’artwork que j’ai pris plaisir à découvrir pendant cette soirée.

MasterClassDavidHego-2

MasterClassDavidHego-4

MasterClassDavidHego-5

MasterClassDavidHego-6

Master Class avec David Hego, directeur artistique de Batman Arkham
Étiqueté avec :                                        

4 avis sur « Master Class avec David Hego, directeur artistique de Batman Arkham »

  • 4 juin 2015 à 10 h 13 min
    Permalien

    Merci pour cet article intéressant (et qui m’a fait découvrir ces MasterClass)

    Pour ce qui est du nouveau Batman, je suis partagé, tantôt diablement tenté, tantôt hésitant tant j’ai dû mal à avancer dans Arkham Origins. J’ai peur qu’au delà de quelques éléments particulièrement mis en avant (comme la batmobile), le jeu ait du mal à se renouveler vraiment…

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :