Depuis une dizaine de jours maintenant, j’ai la chance de pouvoir tester le dernier né de la série des Samsung, à savoir le Galaxy S6 Edge.

SamsungGalaxyS6-0Le constructeur coréen a la fâcheuse tendance à sortir des nouveaux téléphones tous les 3 ou 4 mois (qui est capables de sortir tous les Samsung sortis ces 12 derniers mois ?…), mais il est déjà plus simple de suivre la gamme Galaxy S pour laquelle seul un modèle sort tous les ans, enfin presque. Pour cette nouvelle saison, il est possible de choisir entre le S6 (flat) ou le S6 Edge, avec ses bords arrondis, sur lequel se porte mon test.

Design
Parlons tout d’abord du design. Si on commence par observer la version flat, on ne peut que comparer avec l’iPhone 6 sorti quelques mois plus tôt. La ressemblance est assez frappante, mais on sent que Samsung a envie de “devenir le Apple” côté Android, que ce soit pour le côté classe de ses appareils, mais aussi pour ses tarifs.
Si on observe plus attentivement le design, on remarquera certains éléments trop similaires, que je vous laisse juger sur quelques photos ici et . En tout cas, exit le côté plastique trop souvent reproché à la marque, et place à un revêtement beaucoup plus luxe. Par exemple, on retrouve une plaque de verre à l’arrière que l’on a notamment connu sur l’iPhone 4, le tout séparé par un contour à l’aluminium élégant.
Le côté arrondi rend le produit particulièrement joli, mais ses 150 euros d’écart par rapport à la version standard ne semblent pas être justifiés, même si “ça abîme un peu moins les poches de jean” comme me l’a fait remarquer un ami. L’approche de la prise en main est quand même différente. En effet, il m’est plusieurs fois arrivé d’appuyer par inadvertance sur les côtés étant habitué à des bords plus droits, mais les habitudes, ça se change.

SamsungGalaxyS6-1

Écran
On peut dire que l’écran est de toute beauté. Sans parler de l’utilité (ou non) des bords arrondis, j’aime la réactivité du tactile, sa résolution de 2560 x 1440 pixels (avec une densité de pixel de 576 points / pouce), et surtout sur un écran Super Amoled dont Samsung peut vraiment se vanter. Il semblerait que cela soit l’un des meilleurs, si ce n’est LE meilleur écran de smartphone sur le marché. Le rendu des couleurs est très agréable, et la fluidité est exemplaire. J’ai pris plaisir à regarder quelques séries de Netflix dessus, mais aussi à jouer à quelques jeux, tel qu’Hearthstone dispo sur mobile depuis peu. J’ai d’ailleurs trouvé qu’il était bien plus fluide que sur un iPad mini première génération, me faisant réaliser les prouesses techniques du processeur Mali-T760 MP8. Par contre, j’ai senti une certaine chauffe (38 / 39°) en fonction des applis lancées, mais fort heureusement, la température redescend assez vite. Ce qui que je crains le plus dans cet écran, c’est plutôt sa fragilité. Je n’ai pas encore vu d’écran de S6 abimé ou fissuré, mais je n’ose pas imaginer le prix d’une réparation, surtout à cause des bords incurvés laissant plus de “zones à risque” lors qu’une éventuelle chute (que je ne testerai évidemment pas !). En tout cas, ce n’est pas le mode réveil affiché latéralement, ni les notifications s’affichant de la couleur de vos 5 favoris, qui exploitent aujourd’hui l’utilité de ses rebords, ce ne sont encore que des détails à mon sens.

Appareil photo
Comme cela arrive sur certains smartphones, l’objectif de l’appareil photo dépasse, empêchant de le poser sur une table, avec l’écran vers vous. Mais il faut avouer, qu’avec une coque de protection (je ne conçois plus avoir un téléphone sans coque), le problème est réglé. Mais ça n’est évidemment pas sur ça que je vais venir juger la qualité de l’appareil photo de ce Galaxy S6 Edge. Après avoir possédés 2 téléphones avec un APN, plutôt moyens (sur Nexus 5 et OnePlus One), j’ai évidemment fait un bon en qualité, en plus d’avoir agréablement été surpris. Première très bonne surprise, la grande rapidité à effectuer un focus, moins d’une seconde. La netteté ne fait pas tout, mais le téléphone sait s’adapter à un grand nombre de situations (sport, paysage, etc.), et son mode pro permet d’un peu plus faire joujou, via quelques (pré-)réglages. Avec son accès via un double clic sur le bouton en façade, il ne faut pas plus de 3 secondes pour réaliser une belle photo, temps d’allumage inclus, ce qui est très appréciable. Le mode vidéo n’est pas en reste et autorise du Full HD à 60 images / seconde.

Quelques exemples de photos prises avec le Samsung Galaxy S6 Edge, dont vous aviez peut-être vu certaines sur Instagram ou Twitter 😉

SamsungGalaxyS6Edge-ExemplePhoto1

SamsungGalaxyS6Edge-ExemplePhoto2

SamsungGalaxyS6Edge-ExemplePhoto3

SamsungGalaxyS6Edge-ExemplePhoto4

Le reste
Vous le savez, le téléphone tourne sous Android (Lollipop), mais Samsung a pour habitude d’y ajouter sa surcouche, qui semble sans doute un peu plus light que ce qui a été fait par le passé, car plus épuré. Avant j’étais sur Yahoo Aviate, mais là je reste sur le TouchWiz proposé, avec la possibilité de changer à tout moment. J’ai constaté que la mémoire vive oscille toujours entre 70 et 90%, mais je ne pense pas que ça soit seulement la faute des applications et leurs notifications. Bien que tenant largement une journée pleine, et sa recharge rapide va vraiment vite (entre 1h15 et 1h30 pour une charge complète), mais il possible de charger en induction, ce qui double le temps. Pas contre, il n’est pas possible de changer la batterie d’origine de 2600 mAh (200 de moins que le S5…), ni même d’aller étendre les 32go proposés avec l’ajout d’une carte micro SD, contrairement au précédents modèles. Pour rebondir sur des points un peu plus positifs, mais j’ai (découvert et) apprécié l’utilisation du lecteur d’empreintes, que je me suis empressé de paramétrer, et évitant les codes trop faciles à deviner. En plus de ça, l’importation de vos données est quelque chose de très simple à configurer. Que vous soyez en majorité sur Google (comme moi), ou sur iCloud (comme d’autres), Cela ne prend que quelques clics pour tout paramétrer. Avec ça, Samsung peut facile s’attirer du client de la pomme 😉

SamsungGalaxyS6-2

J’aime :
– Un très joli design, beaucoup plus classe que le S5.
– Un écran Super Amoled juste magnifique.
– Un des (si ce n’est LE) smartphone le plus puissant du marché.
– Un excellent appareil photo de phoche.
J’aime pas :
– Un écran sans doute très fragile.
– Les bords de l’écran encore sous-exploités.
– Très cher, à partir de 850 euros le 32 go.

Alors que je commençais à m’habituer à un écran type “phablette” car passé sur un OnePlus One il y a 3 mois de cela, je suis légèrement revenu en arrière en revenant à un “petit” 5,1 pouces. Cela dit, j’adore utiliser le dernier né de la famille Samsung, et j’avoue que j’aurai du mal à me passer de cette petite perle qu’est le Galaxy S6 Edge, et je ne saurai que vous le conseiller.

SamsungGalaxyS6-3

[TEST] Prise en main du Galaxy S6 Edge
Étiqueté avec :                                            

3 avis sur « [TEST] Prise en main du Galaxy S6 Edge »

  • 7 mai 2015 à 21 h 36 min
    Permalien

    En effet, la qualité des photos est plutôt bien, mais c’est vrai que pour ce prix-là… on a bien envie d’attendre un peu, à moins que quelqu’un nous l’offre ! Mdr.

    Répondre
  • 11 mai 2015 à 13 h 32 min
    Permalien

    Du s5 au 6/edge, pas carte mémoire pas de batterie amovible ni étanchéité, c’est une RÉVOLUTION ! ! !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :