Un peu plus d’un an après la sortie de GTA V, voici que le jeu débarque sur consoles Next Gen. Comme tout fan de la série qui se respecte j’avais précommandé le jeu, mais malheureusement mon expérience s’était vu écourtée lorsque ma PlayStation 3 a succombé des suites d’un YLOD déjà réparé plusieurs fois. Vous n’imaginez pas la déception de s’arrêter à mi-chemin du mode histoire de GTA V. Je n’ai jamais rejoué au jeu jusqu’à cette fin novembre lorsqu’il est sorti sur PlayStation 4.

GTA5-PS4-0Outre des améliorations techniques et visuelles, Rockstar nous gâte en ajoutant des fonctionnalités et des contenus exclusifs sur lesquels nous reviendrons plus loin dans cet article. En parlant d’exclusivité, les anciens joueurs PS3 et Xbox 360 pourront accéder à du contenu supplémentaire à quelques conditions : avoir terminé le prologue de GTA V tout en étant connecté au PSN ou au Xbox Live. Bien sûr, ils pourront également récupérer leur profil online et leur progression.

Kezako ?
GTA V ne change pas la recette qui a fait le succès des précédents opus, on se retrouve dans un monde ouvert et plus précisément à Los Santos, une ville de l’Etat de San Andreas. Le joueur incarne un criminel et va le faire évoluer jusqu’à ce qu’il se fasse un nom et soit craint de tous. Braquages, vols de voitures, bagarres, sauts en parachutes… on ne peut pas s’ennuyer ! Los Santos est ville fictive très largement inspirée de Los Angeles en Californie, tout comme Liberty City dans GTA IV était inspirée de New York. Les joueurs de GTA San Andreas reconnaitront le monde dans lequel ils ont évolué en tant que Carl Johnson. Un clin d’œil a d’ailleurs été fait puisqu’une des missions au début du jeu nous amène jusqu’au palier de la première maison de CJ. La ville est vaste et diversifiée, des quartiers riches au désert en passant par le ghetto, vous aurez l’occasion de voir de magnifiques décors aux réalisme bluffant.

GTA5-PS4-3

Le jeu commence par une séquence flashback qui permettra de comprendre le contexte du jeu dans le présent. Très rapidement le décor est planté et vous allez pouvoir incarner votre premier personnage. Car, oui, dans GTA V nous n’incarnons pas un seul personnage mais trois énergumènes aux caractères bien trempés. Certaines séquences vous permettront même de prendre le contrôle de Chop, un animal à quatre pattes. Au début du jeu seul deux des personnages sont jouables, puis au fil de l’aventure le troisième apparait. Chacun des trois est très bien amené, et il devient possible de switcher de l’un à l’autre avec une simplicité enfantine. Toutes les missions ne sont pas jouables avec le personnage de votre choix, car, forcément, pour que l’histoire se tienne il est nécessaire de construire peu à peu l’identité de Michael, Franklin et Trevor. Aux premiers abords, cette gestion des identités m’a un peu surpris, moi qui étais habitué à incarner un seul personnage du début à la fin. Avoir un seul personnage, c’est le personnaliser, lui faire acheter des propriétés et tout un arsenal, lui remplir des garages avec ses véhicules préférés et avoir un seul comportement. Oui je me suis senti perdu et je me suis posé des questions : “Quel personnage sera mon favori ?”, “Lequel vais-je privilégier et améliorer?”, etc.
Très vite, mes interrogations ont disparu, Rockstar a eu la merveilleuse idée de concevoir trois identités totalement différentes, et surtout très immersives. Dès lors que nous sommes dans la peau de l’un d’entre eux, nous nous approprions son caractère et sa façon de voir la vie. Les trois phénomènes ont d’ailleurs chacun des spécialités et une compétence particulière qui s’active en appuyant sur les deux joysticks. L’un sera un pilote confirmé alors que l’autre sera un tireur né, et le dernier un maitre en matière de carnages et tueries.
En plus de ces capacités spéciales, il vous sera possible d’améliorer un personnage dans tel ou tel domaine en le lui faisant pratiquer. Vous courrez souvent ? Alors vous améliorerez l’endurance de votre personnage. Au cours du jeu, il est parfois indispensable d’en changer, afin de pouvoir progresser dans l’histoire. Il arrive même d’effectuer certaines missions en commençant avec l’un d’entre eux, et en alternant avec d’autre(s). Il s’agit des séquences les plus abouties et les plus plaisantes, qui souvent nécessitent plusieurs autres petites missions pour être lancées.

GTA5-PS4-5

Avec plus de 70 missions et des dizaines d’activités annexes, le jeu est riche. Certes, le mode histoire n’est pas si long que certains autres volets de la série, mais je trouve les missions assez intenses pour en faire mon GTA préféré. Il vous faudra environ 30 heures pour terminer le solo, sans toutefois terminer le jeu à 100%. Que ça soit pendant les missions ou en jeu libre, de multiples activités nous sont proposées. A Los Santos, il est impossible de s’ennuyer. Vous êtes plutôt fan de plongée, adepte de yoga ou plutôt fou de cyclisme, il y en a pour tous les goûts. Bien sûr, un GTA sans les sauts uniques à réaliser ou les paquets cachés à retrouver, n’en est pas un. La ville possède son lot de secrets et mystères.

Les ajouts
Rockstar ne fait pas les choses à moitié et comme à chaque sortie d’un volet de GTA il faut que la surprise soit au rendez-vous. L’éditeur ne pouvait pas se contenter d’une simple adaptation sur Playstation 4 et Xbox One, il apporte son lot de nouveautés, si bien que les fans ne peuvent que revenir dans l’aventure et apprécier la version Next Gen.

> Les nouvelles performances, en grande partie rendues possibles grâce à l’amélioration des capacités des consoles Next Gen, nous apportent des graphismes et une résolution nettement meilleurs. On constatera plus généralement une finesse des images accentuée, une réduction du clipping sur les éléments tels que les bâtiments, les paysages, les décors et les véhicules. L’aliasing n’est pas non plus en reste, puisqu’on notera une réduction significative du crénelage. En termes de spécificité technique, le jeu permet un affichage en 1080p / 30 fps. Un en mot, le jeu est magnifique. C’est la première fois que je découvre un monde ouvert aussi vaste et aussi bien réalisé. La finesse se retrouve partout et les différents environnements sont remplis de couleurs éclatantes qui viennent enrichir le réalisme du jeu.

> Dans la même optique, de nombreux effets ont été apportés de façon à améliorer les réalismes et les comportements au sein de l’aventure. Graphiquement c’est beau, quasiment chaque élément a l’air vivant, et on se laisse même parfois surprendre par un paysage au cours de la partie. La gestion des décors est incroyable de précision, qu’il s’agisse des feuillages, du climat, du cycle jour/nuit ou même de la densité du trafic et de la gestion des dégâts. Les personnages ont une gestuelle encore davantage lissée et leurs mouvements paraissent donc plus naturels, notamment au niveau des visages.

GTA5-PS4-7

> Les contenus n’ont pas non plus été oubliés, une façon d’ajouter un peu plus de fun et de personnalisation à ce monde. Oui, car en jouant à GTA V, le joueur évolue véritablement dans un univers de détails et de liberté. Ces contenus additionnels sont divers. Nous allons retrouver bien évidemment de nouvelles armes, de nouveaux véhicules (voitures, camions, motos, bateaux, jet-ski, hélicoptères, avions, etc.), de nouvelles pistes audio, et une faune plus variée.

> La plus grosse surprise vient surement des fonctionnalités, et plus particulièrement du mode FPS qui a été implémenté avec brio au jeu. Accessible depuis n’importe où, d’une simple pression de touche il est désormais possible de vivre l’aventure sous un autre angle. Que dis-je, de vivre l’aventure via les yeux de Michael, Franklin, Trevor, sans oublier ceux de Chop ! Un très bon ingrédient pour ajouter une dose d’immersion. Encore une fois, les choses n’ont pas été bâclées, chaque véhicule dispose d’un habitacle intérieur unique, tout comme chaque personnage a une gestuelle adaptée à son profil. Il est indéniable que les fusillades et les missions de tirs sont largement boostées par ce nouveau mode de vue qui n’est pas imposé puisqu’il est possible à tout moment de rebasculer en mode TPS.

GTA5-PS4-8

Le mode online
En ce qui concerne le mode online, il est désormais possible de se retrouver à 30 au sein d’une même partie, contre 16 sur la version précédente. Je n’ai pas encore pu tester à fond le online, mais les quelques heures que j’y ai passées m’ont permis de découvrir une partie tout aussi prenante que l’histoire. Notons qu’il y a différents modes de jeu au sein du online, il est possible d’y jouer seul, avec des amis ou bien avec des inconnus. Encore une fois le niveau de personnalisation est impressionnant puisque le joueur va pouvoir créer le personnage qu’il désire en configurant son aspect physique dans les moindres détails.

Trophées
Pour décrocher le Platine sur GTA V il vous faudra atteindre les 51 trophées. Avec 17 trophées liés au mode multijoueur et un niveau de difficulté assez conséquent le trophée Platine ne sera pas à la portée de tous. La principale difficulté résidera surtout dans le temps de réalisation qui devrait atteindre 70 heures pour les trophées solo et un peu plus de 80 heures pour les trophées online. Attendez, il y a quand même une bonne nouvelle : c’est qu’une “seule” partie est nécessaire, et heureusement !

Trophée Platine Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour Grand Theft Auto V Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine

GTA5-PS4-10

Et donc ?
GTA V est un must have, c’est le genre de jeu qui permet de s’en mettre plein les yeux tout en décompressant au maximum. La diversité des activités et le scénario très bien ficelés constituent des atouts de taille. Plus généralement, c’est toujours avec le même plaisir que je joue à la série. Même après avoir terminé le mode histoire, il reste tellement de possibilités de s’amuser à découvrir les secrets que renferme la ville. Grand Theft Auto 5 représente pour moi le jeu incontournable qu’on se doit de posséder.

Note : 9/10 (test réalisé par Axel)

Rappelons que pour les joueurs PC, il faudra attendre le 27 janvier pour parcourir les rues agitées de Los Santos.

[TEST] Grand Theft Auto V sur PS4

Mis à jour le

Étiqueté avec :                                    

3 pesnées sur “[TEST] Grand Theft Auto V sur PS4

  • 12 janvier 2015 à 19 h 45 min
    Permalien

    Je viens de commencer à y jouer et il est trop bien ! Je ne parvenais pas à comprendre pourquoi il y avait autant de buzz autour du jeu avant ça, mais je suis maintenant conquis ! 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :