On l’attendait depuis maintenant 13 ans, la vraie suite de Kingdom Hearts 2 est enfin là ! Le tant attendu titre de Square Enix et de son concepteur Tetsuya Nomura revient avec de nouveaux environnements issus des univers Disney et Pixar.

Que Sora, Sora

Dans ce troisième opus de la saga, Sora et ses partenaires se verront confrontés à l’Organisation, avec à sa tête le terrible Xehanort.

Pour commencer, on apprend que Sora a perdu la mémoire et la quasi-totalité de ses pouvoirs, une façon simpliste disons-le, de justifier la présentation des différentes mécaniques et de l’univers pour les nouveaux joueurs, ou alors pour remettre en jambe les fans de la série.

Un monde de jouets

La première claque que prend le joueur est forcément graphique, car oui les environnements sont magnifiques, le jeu étant développé sous Unreal Engine 4. Les différents mondes représentent très bien les films mis à l’honneur et en sont fidèles. Pour ma part je sais qu’un des plus marquants a été le monde de Toy Story, avec le magasin. L’ambiance sonore est aussi très bien travaillée, rendant l’immersion encore plus profonde.

On ressent également tout le boulot réalisé sur les cinématiques, cependant j’ai par moment été assez déçu par leur trop grand nombre, cassant un peu trop le rythme du jeu. Certains diront que cela peut être considéré comme normal puisque le jeu se doit aussi de rappeler au joueur le scénario des anciens opus. On pourra aussi saluer le geste de Square Enix de proposer des vidéos récapitulatives dans le menu afin de se ressasser les anciens moments clés des anciens jeux. Point de vue stabilité, j’y ai joué sur une Xbox One première du nom, et le jeu était fluide, je n’ai pas vraiment ressenti de perte de FPS.

Avec ou sans cœur ?

Côté gameplay, ce Kingdom Hearts III est un véritable défouloir, les différentes Keyblades proposées ont toutes un aspect différent permettant un véritable changement de gameplay. On peut passer de combat au corps à corps au combat à distance par exemple. Le déplacement est lui aussi très agréable, tant en combat qu’en exploration, Sora est rapide peut marcher sur différentes façades. Il peut les escalader, sauter et prendre de l’impulsion sur les murs pour mieux attaquer, même un chat est moins agile ! J’ai passé beaucoup de temps à juste me battre contre des Sans-Cœurs par pur plaisir de faire des combos, et de me défouler en détruisant mon bouton d’attaque.

Il y a aussi des activités, notamment les tasses ou le train de la mine, permettant d’infliger de lourds dégâts et apportant lui aussi son aspect différent au gameplay. Cependant c’est aussi un gros point noir du jeu, car celui-ci rend le jeu bien trop simple vu à quel point les attractions sont beaucoup trop présentes. Une difficulté que je jugerai de « trop simple » peut donc malheureusement lasser le joueur malgré toutes ses bonnes idées et son gameplay soigné.

Pour enchaîner sur le deuxième souci qui m’a gêné, comme tout bon jeu Kingdom Hearts, la caméra part en vrille assez souvent, perdant un peu le joueur lors des combats. Alors oui, c’est moins flagrant que sur les anciens mais tout de même ça m’a quand même gêné.

Vaisseau hyper sensas

Il faut que je vous avoue ne jamais avoir été un grand fan des phases en vaisseaux gummi. Cependant, celui-ci est beaucoup plus agréable proposant une sorte de monde ouvert avec des éléments récoltables et des affrontements agréables.

Un large choix permet quant à lui de personnaliser son vaisseau gummi comme bon vous semble, ce qui est très agréable. L’exploration est au point central de ces phases de vaisseaux gummi et ceux ayant aimé ces phases lors des opus précédents seront satisfait, je pense, de cette nouvelle version.

En plus de tout cela, le jeu propose pas mal de contenu divers, des mini-jeux, cours de cuisines, des emblèmes de Mickey cachés qu’il faut photographier (j’ai d’ailleurs passé pas mal de temps à fouiller partout), etc.

Pour finir ce Kingdom Hearts III, il va vous falloir une trentaine d’heures de libre environ, ce qui en fait un jeu assez long pour l’histoire principale. Si vous êtes adepte du trophée platine ou du 100% je pense que vous pouvez doubler ce nombre, et compter du coup vers la soixantaine.

Et donc ?

Finalement, ce Kingdom Hearts III représente ce que tous les fans attendaient du jeu (au moins pour mon cas, déjà !), même si certains seront déçu de sa simplicité, qui malheureusement rend le challenge moins difficile. Des petits défauts qui n’en font pas une œuvre parfaite, mais qui raviront les fans.

Ce final de l’arc Xehanort, est beau et agréable à prendre en main avec des univers toujours très représentatif de ce que fait Disney Pixar. Un gameplay élargi, avec des possibilités d’actions très vastes et une exploration agréable !

Note : 8/10 (test réalisé par Gwokale)

[TEST] Kingdom Hearts III sur Xbox One

Mis à jour le

Étiqueté avec :                                        

Une pensée sur “[TEST] Kingdom Hearts III sur Xbox One

  • 26 août 2019 à 13 h 06 min
    Permalien

    J’ai acheté « Kingdom Hearts III » pour ma petite nièce et elle adore ce jeu. Elle a la possibilité d’incarner ses personnages de Disney préférés. Je trouve que le décor de ce titre est sublime.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :