Aujourd’hui débarque sur vos écrans le film Arès, une bonne surprise que j’avais pu découvrir en avant première il y a quelques semaines. Voici mon avis.

aresfilm_1Synopsis

Dans un futur proche, l’ordre mondial a changé. Avec ses 10 millions de chômeurs, la France fait désormais partie des pays pauvres. La population oscille entre révolte et résignation et trouve un exutoire dans des combats télévisés ultra violents où les participants sont dopés en toute légalité et où tous les coups sont permis. Reda, dit Arès, est un ancien combattant qui vit de petits boulots de gros bras pour la police. Tout va changer lorsque sa soeur se fait arrêter et qu’il doit tout mettre en oeuvre pour les sauver : elle et ses filles.
(Interdit aux moins de 12 ans)

aresfilm_2

Mon avis
En me rendant à la projection de l’avant-première de Arès, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, n’ayant pas (comme très souvent) voulu découvrir la bande-annonce avant le visionnage. Malgré un casting modeste, j’ai été intrigué par cette histoire dans un Paris du futur, en 2035. Dans cette science fiction partant d’un budget bien moindre que ce que proposent les productions américaines, Jean-Patrick Benes réussit son pari de proposer une histoire dont la réalisation est plus que propre. Malgré une violence de rigueur, mais crédible dans ses différentes phases de combats (je n’ai pas réussi à tout regarder tellement certaines sont difficiles à supporter), on appréciera l’ambiance qu’est donnée à l’intrigue, reposant notamment sur le charisme de ses différents personnages.

À la base, le script prévoyait une série où on suivait trois personnages, mais seule l’histoire d’Arès a été conservée pour des raisons budgétaire, histoire de ne pas donner un côté cheap au rendu final, et on a le droit à quelque chose de visuellement très convenable dans les effets spéciaux. En dehors de Ola Rapace, peut-être le plus connu de la bande, le casting est particulièrement attachant, et le déroulé du scénario est même intelligemment ficelé, et surtout très prenant dans la courte heure et vingt minutes de film. Le déroulé des événements n’est pas toujours prévisible surtout grâce au jeu entre les personnages, où se cache sans doutes des héros qui ne sont pas forcément là où on les attend.

Et donc ?
À la base, je n’étais pas sûr d’écrire sur ce film, mais il m’a très agréablement surpris, et je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce (très) bon film français, surtout que Arès sort aujourd’hui (23/11) en salle.

[CINEMA] Mon avis sur Arès
Étiqueté avec :                                                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *