Chaque rentrée, tous les gamers et amateurs de football se pose la même question : Quel est le meilleur jeu entre FIFA et PES pour cette nouvelle saison 2016/2017 ? Je ne suis pas sûr de pouvoir vous donner la réponse, mais j’ai quand même envie de vous dire ce que j’en pense.

fifapes2017_0
J’ai décidé de juger ça sur plusieurs points, et plus précisément 12, un peu comme si j’avais jugé chacun des 11 joueurs de champ d’une équipe de football avec leur coach, à moins que ça ne soit le 12ème homme… En tout cas, j’ai choisi des éléments qui ne sont pas toujours objectif, mais toujours avec un avis subjectif 😉

1) La guerre des boutons
Je ne sais pas combien de joueurs de FIFA tirent avec carré, ou de joueurs de PES le font avec rond, mais j’imagine que cette habitude est celle qui se change la plus difficilement. C’est comme si on demandait à un droitier d’écrire de la main gauche une fois sa majorité atteinte… non clairement, on a pas envie. Sachant que le premier jeu de foot dont je me souviens avoir dosé est Pro Evolution Soccer sur PS2, je vous laisse deviner la touche avec laquelle je tire au but. En ce qui concerne le fait de zapper les ralentis, on utilise X (on dit croix sur une console PlayStation) sur FIFA, là où PES demande d’appuyer sur Options (ou Start si vous êtes de la vielle école). Même je trouve ça plus fluide d’appuyer sur croix (on doit “croix” sur une manette PlayStation, pour rappel), cela peut parfois aboutir à une erreur, comme une faible relance du gardien sur un 6 mètres, mais je n’ai jamais aimé passer une scène avec le bouton Start. Pourtant, pour éviter ce que je dis plus haut, je devrais penser l’inverse non !?… Bref, retenons surtout la touche avec laquelle il est important de tirer.
Avantage : PES 2017

2) À la carte
Ça fait des années que c’est pas hyper ergonomique au niveau des menus côté PES, et malgré le fait que ce dernier ait fait des efforts, force est de constater que c’est toujours beaucoup plus clair chez la concurrence. En dehors du menu principal, regardez par exemple comme ça n’est pas toujours simple de faire un changement de stratégie sur PES… Y’a encore du boulot de ce côté.
Avantage : FIFA 17

3) Salut beau gosse !
Si on compare un des jeux avec ceux sortis sur la génération de consoles précédente, certes le changement sera visible, mais d’une version à l’autre sur la même console, c’est parfois un peu plus compliqué. Du coup, les vrais fans vont jusqu’à regarder les ralentis pour savoir quels sont les visages les mieux modélisés, mais je pense avoir globalement été plus convaincu du côté de Konami. Vous pourrez retrouver un petit article comparatif sur les joueurs du FB Barcelone à titre d’exemple.
Avantage : PES 2017

pes2017vsfifa17-pique

4) Ça coule de source
Un des points qu’il est important de juger se situera dans le contrôle du ballon. Je ne parle pas des 12.000 grigris qu’il est possible d’effectuer avec les meilleurs joueurs du monde (clairement, je n’en fais pas souvent), mais plutôt de la progression sur le terrain qu’il est possible de faire avec la balle. J’ai trouvé que c’était un peu trop carré sur PES, et c’est trop facile de perdre le ballon en attaque dès qu’on s’approche d’un joueur adversaire, tout comme il est trop simple de récupérer la balle en défense. Sur FIFA les statistiques des joueurs et autres paramètres liés à la forme physique semblent davantage jouer sur les récupérations défensives, ce qui donne une meilleure note de réalisme. Peut-être est-ce du à la multiplication par 3 des animations créées par le moteur Frostbite cette année, en tout cas c’est plus agréable à jouer comme à regarder.
Avantage : FIFA 17

5) Orange 001
Manque cruel de licence dans PES. Est-ce que tout le budget est passé dans l’Euro l’année dernière ? En tout cas, c’est bien dommage de ne même pas pouvoir jouer à Manchester United cette année, notamment pour Zlatan et Pogba. Si vous aviez connu l’époque des Orange XXX sur un ancien PES, vous voyez qu’on fait un retour en arrière en terme de licences cette année, du coup on est forcément au dessus chez EA.
Avantage : FIFA 17

6) “Et c’est le buuuuu… ah non, touche !”
Commentaire nuls et trop carré dans PES. Parfois on va s’enflammer sur un corner, et parfois une frappe anodine qui donne un poteau ne sera même pas évoquée. Sans que ça soit choquant, mais certaines phrases existent depuis plusieurs PES et je trouve ça dommage de ne pas miser sur un contenu plus varié, et surtout plus inédit. Côté FIFA on voit Pierre Ménès remplacer Franck Sauzée cette année au micro, mais j’aurais sans doute espéré quelque chose de nettement plus punchy. Il a rarement été aussi posé et là où on aurait pu voir quelque chose de fun, on a juste le droit à son moment de vie le plus calme depuis que le monsieur est connu, dommage.
Avantage : match nul

7) Patator
Dans FIFA, il faut rester appuyé plus longtemps que sur PES lorsqu’on veut lâche son ballon pour frapper au but, et quand on passe du jeu de EA à celui de Konami on passe son premier match à faire des passes au gardien, tandis que le changement inverse vous poussera à bien viser entre les poteaux, mais au dessus de la barre transversale tel un rugbyman sur le mauvais terrain. De manière générale FIFA est un peu plus lent à jouer que PES, et semble même avoir perdu de rythme par rapport à d’anciens opus. Du coup on prend un peu plus de plaisir avec le jeu japonais, en tout cas on le prend plus rapidement en main.
Avantage : PES 2017

pes2017vsfifa17-pes

8) La 3ème mi temps
Phénomène de lenteur ou choix stratégique, les différentes actions qui amènent un arrêt de jeu (touches, hors jeu, coups francs) sont trop vite skippées côté PES, là où FIFA vous laisse parfois marquer jusqu’à laisser planer le doute avant de vous rendre compte que le but n’est finalement pas accordé. Même chose sur une touche où le temps de transition est plus réaliste et hache moins l’action. Même si je reproche à FIFA de parfois être trop lent, là je reprocherais plutôt à PES d’être trop rapide, comme quoi…
Avantage : FIFA 17

9) Remise en jeu
Chaque année, on apporte des ajustements sur la façon dont on tire tous les coups de pieds arrêtés, mais c’est toujours gênant quand on doit tout réapprendre depuis le début. À trop vouloir tout changer (en mieux ?), FIFA m’a sans doute rendu fainéant. Même si certaines nouveautés sont intéressantes, je crois que j’ai la flemme, ou en tout cas pas la motivation de réapprendre tout un système de jeu. C’est clairement l’avis le plus personnel de cet article, mais je préfère ne pas passer 2 mois à réapprendre une façon de jouer, il y a trop de jeux sympa à faire à côté. J’apporte quand même une mention spéciale pour les touches de FIFA où il est possible de légèrement se déplacer latéralement avant de renvoyer le balle avec les mains, un vrai petit plus dans la fluidité et le réalisme du jeu.
Avantage : PES 2017

10) Sticks it to the man
Quel stick pour les coups de pied arrêtés ? Certains préfèrent la droite, d’autres préfèrent la gauche. En aucun cas ce choix sera aussi compliqué que celui d’un bulletin de votes à mettre dans une urne, et clairement c’est pour moi un détail. Le seul bémol viendra du changement d’un jeu à l’autre, où on tique à chaque fois qu’on tente avec le mauvais, le temps de se réhabituer.
Avantage : match nul

11) I had a dream team
J’étais un gros gros fan de Ultimate Team à l’époque de FIFA 12, on peut même dire que je l’ai saigné a l’époque, sans vraiment faire confiance à la concurrence. Mais cette année, j’ai fait l’effort de me plonger dans MyClub pour voir ce que ce mode avait dans le ventre, et verdict : Je n’aime pas vraiment… Je ne sais pas si c’est à cause de l’interface confuse, mais le fait de tout de suite choper de très grands joueurs m’a limite dégoûté de facilité. Rendez-moi FUT !
Avantage : FIFA 17

pes2017vsfifa17-thejourney

12) Des modes et encore à la page
Entre les matchs rapides, les divisions en ligne, les différentes compétitions et les possibilités très poussées qu’on nous donne en allant jusqu’à manager sa dream team, les 2 licences se valent finalement pas mal, mais FIFA est quand même un cran au dessus en terme de diversité. Déjà, il propose de jouer certaines équipes féminines depuis la saison dernière, et la grosse nouveauté de cet opus revient au mode The Journey où on incarne un certain Alex Hunter, en quête de gloire pour devenir un incontournable en Premier League. Même s’il est seulement possible de jouer une saison, et malgré un scénario bien trop limité, on ne peut qu’apprécier la nouveauté.
Avantage : FIFA 17

Trophées
Sans m’éterniser sur ce que propose les jeux, il s’agira d’un temps de jeu assez long dans les 2 cas. Si vous ne jouez que pour les trophées, je vous invite à lire directement des guides, mais en tout cas vous avez accès aux listes ici :

Trophée Platine Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour FIFA 17 Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine
Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour PES 2017 Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine

Qui gagne le match cette année ?
Inutile de compter les points récoltés par les 2 jeux, car les critères cités ne sont pas tous primordiaux, et évidemment le jugement que je porte à chacun d’entre eux est hyper personnel. Plutôt que d’apporter une note à chacun de ses 2 très bons titres, je dirais plutôt que cette année je suis : 55% PES 2017 / 45% FIFA 17.
Mais j’estime qu’il est un devoir personnel de choisir sa licence préférée, clairement les 2 jeux sont vraiment très bons, un peu comme si on avait le choix entre son papa ou sa maman ! 😉

[TEST] FIFA 17 vs PES 2017 : le match !

Mis à jour le

Étiqueté avec :                                                                    

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :