C’est dans un hôtel du 16ème arrondissement de Paris, où la nuit coûte plus cher que ton salaire annuel, que nous avions rendez-vous pour un très probable dernier avant-gout de The Witcher 3: Wild Hunt (ou « traque sauvage » pour les amoureux de notre belle langue), le jeu sortant dans moins de 3 mois (le 19 mai exactement).

TheWitcher3Preview-1Beaucoup d’attente pour ce jeu bien évidemment, et ce ne sont pas les premières impressions de la Gamescom 2014 ou de la récente masterclass avec Marcin Iwinski de CD Projekt, studio de développement du jeu, qui nous auront calmées. Ici, nous avons eu le privilège de pouvoir tester pendant 3 belles heures le jeu avec une version datant de janvier dernier. Largement le temps donc de lancer une toute nouvelle partie et de pouvoir charger une sauvegarde un peu plus avancée dans le jeu. Le jeu sortant sur PC, Xbox One et PS4, nous avons également pu noter quelques différences parmi ces versions.

C’est donc avec une certaine excitation que j’ai pu lancer le prologue sur une version Xbox One et première bonne idée, s’il est possible de charger sa sauvegarde de Witcher 2 pour les utilisateurs PC, les consoleux pourront, eux, simuler le fait d’avoir eu cette sauvegarde afin que les choix effectués précédemment changent (très légèrement) certains passages dans Witcher 3. Ensuite arrive rapidement la première déception : l’aspect graphique. Donc oui, on savait que les vidéos présentées ces derniers mois provenaient de la version PC mais niveau végétation, qui s’avère être plutôt laide, et pour un certain nombre de textures peu attirantes, il y a encore du taf. Certes les cinématiques, faites avec le moteur du jeu, sont jolies, mais ce n’est pas vraiment le même rendu ingame… Rappelons également que la version Xbox One tournera sur du 900p et la version PS4 sur du 1080p. Et effectivement, on note une légère différence au niveau de certaines textures plus nettes sur PS4, mais pour une petite perte de framerate sur certains passages.

On notera aussi les déplacements du personnage encore un peu trop mécaniques, ce qui n’aide pas forcément lorsque l’on se trouve dans un endroit confiné par exemple. Heureusement, The Witcher 3, ce n’est pas que l’aspect graphique qui nous attire mais tout ce qu’il y a autour et là, le boulot est juste monumental quand on voit le peu de choses que l’on a pu faire en 3h au final. 50h pour la quête principale et un minimum de 50h supplémentaires pour les quêtes annexes sont annoncées. La map était également annoncée comme étant 35 fois plus grande que la carte de Witcher 2 et le dezoom de cette map ingame nous prouve que chez CD Projekt, on n’a pas pour habitude de mentir. Pour les plus effrayés, il sera bien sur possible de se téléporter entre 2 lieux, vous ne serez donc pas toujours obligés de vous balader avec Pistachio, votre fidèle canasson.

TheWitcher3Preview-2

Si on se balade dans les menus, on aura la possibilité de retrouver tout ce qui fait le charme du RPG, soit la personnalisation de son héros avec son arbre de pouvoirs, son équipement, ses diverses quêtes actives et terminées mais aussi un certain nombre d’options si on ne veut pas jouer de manière “guidée”. Il y aura donc la possibilité de désactiver un nombre important de paramètres tels la jauge de vitalité des boss et des autres adversaires, l’endurance du cheval, des améliorations actives, de l’affichage de la mini carte, des quêtes actives…

Si vous aimez vagabonder dans cet univers on ne peut plus vaste, il est en général très facile de se perdre dans ses multiples quêtes actives secondaires, voire ne plus savoir on l’on en est dans la quête principale. Ici, The Witcher 3 nous simplifie au maximum la tâche en nous offrant un mini résumé des événements récents lorsque vous revenez sur votre partie. Un journal très soigné vous permettra également de gérer vos multiples quêtes comme vous le souhaitez.

Derniers petits détails constatés, une agréable gestion des intempéries avec de magnifiques ciels changeant au gré du vent et surtout … ne jouez pas en VF ! Heureusement, vous pourrez choisir votre langue et mettre les sous-titres français, alléluia !

TheWitcher3Preview-3

Pour conclure, ces 3 heures passées sur les différentes plateformes m’ont conforté dans l’idée que ce jeu sera indispensable pour nos petites consoles ou notre PC. Alors certes graphiquement, sur console en tout cas puisque la version PC est bien plus jolie, les résultats, bien qu’ils ne soient pas définitifs, sont en deçà de nos attentes mais on sent parfaitement que le jeu saura très bien nous happer par son histoire principale, son héros Geralt plus charismatique que jamais, ses sublimes musiques et son univers si particulier. Espérons que les dernières petites remarques remontées lors de cette session de test seront utiles pour les développeurs et qu’elles permettront de peaufiner quelques petits réglages avant la sortie du jeu mais nous leur faisons amplement confiance !

[PREVIEW] The Witcher 3: Wild Hunt
Étiqueté avec :                                            

3 pesnées sur “[PREVIEW] The Witcher 3: Wild Hunt

  • 14 mars 2015 à 14 h 36 min
    Permalien

    The Witcher est pratiquement seul à sortir cette année,Far Cry 4 et Dragon Age Inquisition sont sortie en 2014 et les prochains Elder Scrools et Mass Effect ne sont pas prévus en 2015.
    The Witcher 3 sera le meilleur RPG de 2015 par défaut.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :