Durant les années PS2, j’organisais ou je participais assez souvent des tournois sur PES. Le temps a passé, et j’avoue avoir rejoint le “côté obscure” en passant plus de temps sur FIFA avec ma PS3, mais je n’ai évidemment jamais oublié la licence de Konami, et Pro Evolution Soccer 2015 sur PS4 a désormais la dure tâche de me reconcilier avec mon ancien amour.

PES2015PS4-0Lettre à Konami
Cher PES,
Si je t’écris cette lettre aujourd’hui, c’est d’abord pour m’excuser. Oui, j’avoue avoir été infidèle ces dernières années sur PS3. Comme beaucoup, ton règne sur sa grande soeur était indiscutable, mais avec l’ancienne génération de console tu t’étais peut-être surestimé, et même si j’ai eu du mal à te quitter, j’ai franchi le pas en 2011, mais je peux t’assurer que je ne t’ai jamais oublié. Pour preuve, il a toujours été impensable pour moi de frapper avec autre chose que la touche carrée ! Peut-être que je me disais secrètement “un jour, mon PES reviendra“, et finalement, peut-être que ce jour est arrivé.
J’espère que tu comprendras mon erreur, et me laissera revenir te conquérir sur PS4, oh toi grand PES qui m’avait supporté quelques années auparavant.

Et PES fit face à son destin
Avec une année 2014 où tu t’es remis en question, conscient de ton retard, tu as voulu repartir à zéro, quitte à sacrifier PES 2014, d’ailleurs jamais sorti sur la nouvelle génération de consoles. C’est parfois bon de se remettre en question ! Konami t’a donc créé le moteur Fox Engine (d’ailleurs utilisé pour Metal Gear Solid 5), et tu misais tout sur cette nouvelle saison. Certes, tu es arrivé plus de 2 mois après la reprise des championnats et tu te tirais sans doute une balle dans le pied face à FIFA qui débarquait fin septembre, comme à l’accoutumée, mais tu avais sans doute tes raisons. Déjà, le passé t’a prouvé qu’il ne fallait pas se presser, faire trop vite, et clairement, tu as eu de la chance que les récurrents bugs chez le concurrent d’EA poussent certains joueurs à revenir chez toi. Après, il faut avouer que les sensations reviennent très vite, comme si elles n’étaient jamais vraiment parties au final.

PES2015PS4-1

Darren de parler
C’est vrai que retrouver le côté légèrement plus arcade de PES, avec ses frappes plus facilement ajustables à l’extérieur de la surface, ça fait du bien ! Oui, c’est peut-être un élément qui m’a manqué le temps où j’étais passé chez FIFA. Là où tu m’as particulièrement surpris cette année cher PES, c’est dans la modélisation des visages d’un bon grand nombre de joueurs, c’est tout de même bluffant de réalisme. En parlant de réalisme, mon petit PES tu t’es nettement rapproché de ton concurrent. La gestion de la fatigue de vos joueurs est clairement essentielle. Moi, qui suis habitué à ne jamais lâcher le bouton d’accélération, je peux vite m’en mordre les doigts en cas de frappe râtée à partir de la 80ème minute de jeu. De plus, j’ai beaucoup apprécié la prise en compte des contacts, des différents combats physiques, et je trouve que les gains / pertes de balles ont rarement été aussi justifiées dans un jeu de football. Vitesse de course, physique du joueur, condition climatique, bref… tu as tout combiné afin de créer quelque chose de parfaitement plausible. Ce qui est bien aussi, c’est que tu as su (comme FIFA) te procurer une bonne bande son, avec des titres récents. On peut dire que les différents morceaux aident (un peu) à patienter pendant tes longs chargements, où la patience sera de mise. D’ailleurs, c’est sympa d’aller chercher des mises à jour à chaque (re)lancement de partie, mais mieux vaut toujours prévoir une pause pipi après avant de lancer un premier match (en comptant bien sûr, le temps de se laver les mains) ! Par contre, j’ai mis environ 4 matchs à zapper les commentaires. J’aime bien l’humour de Darren Tulett dans la vraie vie, mais la répétition est juste saoulante. Va falloir que tu travailles ça dès l’an prochain mon petit ! Autre point noir du jeu : pourquoi une interface de menus aussi laide ? Y’a encore du boulot.

Le retour du roi ?
Même si encore en deça de ce que propose FIFA, le nombre de licences que tu proposes continue d’augmenter, avec la l’ajout de la Ligue 2 française (entre autres). Si le RC Lens descend à nouveau en L2, je sais que PES me proposera toujours de jouer avec, mais ce n’est pas du tout une raison pour terminer le championnat dans les 3 derniers ! Mais aussi, avec la plus belle compétition qui soit (après la coupe du monde, for sure), ça file toujours quelques frissons de jouer un match après l’hymne de la Ligue des Champions, lors d’un petit PSG – Barcelone par exemple. D’ailleurs, l’ambiance de ton public défend vraiment plus l’équipe à domicile, ça aide toujours un peu plus à recréer une vraie ambiance. Les différents modes online sont très fluides, et les matchs s’enchainent plutôt bien (malgré les ragequit adversaire dès qu’on atteint un 4-0, par exemple…), et à tout moment on peut blacklister ou noter son adversaire, pour éviter de se taper des boulets. C’est simple, mais ça fonctionne. J’avoue que je suis un peu en manque d’un mode aussi addictif que Ultimate Team, mais peut-être que tu as prévu de nous surprendre avec son nouveau MyClub, mais je trouve qu’on en est encore loin. Peut-être que tu nous prépares un truc encore plus beau pour PES 2016, qui sait… 😉

PES2015PS4-2

Trophées
La majorité est assez simple a obtenir, mais certains trophées vont quand même demander un certain skill, comme par exemple celui où il faudra enchaîner 6 victoires de rang en Superstar ! Comptez peut-être 40 à 50 heures de jeu, mais c’est très “skill dependant”.

Trophée Platine Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour PES 2015 Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine

PES2015PS4-3

Et donc ?
Sans être excellent, tu auras su faire (au moins) un peu mieux (ou moins mal…) que la concurrence après ton année de remise en question totale de la licence. Je suis content d’enfin remettre la main sur un PES, pourtant toujours perfectible. Cette année, je ne jouerai sûrement que très très peu à FIFA, mais si vous êtes un ancien de Pro Evolution Soccer, sachez que le flambeau a peut-être changé de main.

Note : 7/10 (test réalisé par JohnCouscous)

[TEST] PES 2015 sur PS4
Étiqueté avec :                                                        

3 avis sur « [TEST] PES 2015 sur PS4 »

  • 8 décembre 2014 à 19 h 53 min
    Permalien

    Coucou. Je ne suis pas vraiment fan de foot, mais j’y jette tout de même un œil à l’occasion et je dois dire que ce titre est très intéressant. Je vais tenter de faire une partie et je te dirais ce que j’en pense. Bye !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :