Disponible depuis le 29/11 sur le territoire européen, la PS4 est très convoitée, à tel point qu’elle est en rupture de stock un peu partout, et il sera difficile (impossible ?) d’en trouver une pour Noël si vous n’aviez pas prévu le coup. Qui dit nouvelle console, dit nouvelle manette ! Voyons donc ce que vaut la DualShock 4.

DualShock4PS4-1
Malgré le retard dans la réception de ma PS4, j’ai déjà pris le temps de bien me familiariser avec cette nouvelle DualShock 4, notamment grâce à de nombreux tests sur les salons, mais aussi en jouant chez des amis depuis sa sortie il y a 2 semaines.

Design
On peut déjà faire un premier constat : Le design général change, et pour la première fois depuis… la PS1 ! Grande révolution pour ce standard adopté depuis plus de 18 ans, même si les sticks sont arrivés un peu plus tard (en 1997). Je la trouve un peu moins sexy que les précédentes à cause du pavé central qui est venu écarter l’ensemble des boutons, restés au même nombre. Du coup, les emplacements ronds et plats soutenant la croix ou les 4 boutons aux formes géométrique s’en trouvent réduits, et les gros doigts « déborderont » plus souvent, sans pour autant gêner. La lumière située sur la partie avant modernise un peu la manette, en rappelant également la boule plastifié du PS Move.
À noter également, que la DualShock 4 n’utilise plus le même plastique sur l’ensemble du pad, mais a eu la bonne idée d’y ajouter des grips latéraux, apportant une meilleure adhérence aux mains moites.

DualShock4PS4-2

Prise en main
Je ne sais pas c’est parce que je joue à la Playstation depuis la première génération que mes mains ont su s’adapter à la forme des DualShock, mais je fais parti des joueurs qui ont toujours préféré la manette PlayStation comparé à celle de la Xbox, que j’ai toujours trouvé trop imposante.
Deux choses nous interpellent assez facilement. Tout d’abord le pavé tactile (cliquable) évoqué plus haut, et mis en place quelques mois plus tôt sur PS Vita, avec la possibilité de cliquer dessus. Une des utilisations que l’on peut en faire, est notamment l’exploration de la carte dans Assassin’s Creed IV, où on peut zoomer / dézoomer ou se déplacer de manière assez fluide.
Deuxième élément un peu frappant au premier abord : mais où est la touche Select ? Et Start ? En fait elles ont juste été remplacées (ou plutôt renommées) par les boutons Share, évolution centrale de la console, et Options qui reste aussi parlant. Les touches L2 et R2 se sont vues incurvées pour mieux freiner la pression (forte ou non) de nos majeurs.
Et il y a un « léger » détail que je vous évoque en dernier, le « last but not least » : les sticks sont désormais creux, et permettent un meilleur confort en évitant les glissades que pouvaient provoquer les sticks bombés de la DualShock 3, et ça c’est un bonheur !

DualShock4PS4-3

Fonctionnalités
Le bouton share est quelque chose de très intuitif. En plus de pouvoir facilement partager son écran vidéo, une simple pression sur le bouton capturera l’image, permettant aisément de poster la photo sur Twitter (entre-autres), par exemple pour montrer un trophée ou une séquence de jeu intéressante. La lumière sur la partie avant peut aussi bien indiquer notre couleur de joueur dans les jeux de sports, tels que NBA 2K14 (et savoir sans regarder l’écran, quelle est sa manette si on avaient tous poser nos 4 manettes au même endroit sans faire attention ! ;)), ou encore indiqué des moments de jeu comme notre santé virtuelle, notamment sur KillZone où la couleur rouge signifiera la mort. la manette possède également une prise casque et un haut parleur.
Ce qui est intéressant, c’est qu’elle aussi compatible sur PS3 (sauf certains jeux comme FIFA 14 ou GTA V), mais d’après ce que j’ai pu tester, il faut la laisser branchée et le bouton PS du milieu ne fonctionne pas. Intéressant, mais pas entièrement compatible.

Batterie
La manette se recharge via un câble micro USB (non fourni lorsque vous achetez une manette seule, ce que je trouve difficilement tolérable), la batterie tient moins longtemps que celle de sa grande soeur (qui elle possédait un autonomie assez impressionnante de 15 bonnes heures avec les vibrations activées). Comptez 7 à 8 heures de jeu après une pleine recharge.

DualShock4PS4-4

Et donc ?
Avec ses quelques fonctionnalités supplémentaires, et son design familier, et une taille assez proche de la manette PS3, la transition se fait assez naturellement avec des ajustements rendant cette DualShock 4 moins jolie, mais encore plus confortable. Disponible à 59,99 euros maximum en version officielle, cette manette PS4 existe en noire (dans le pack de base), rouge ou bleue comme celle testée.

[TEST] Prise en main de la Dual Shock 4 pour PS4
Étiqueté avec :