En fin d’année dernière, j’avais très agréablement été surpris de découvrir la série The Walking Dead dans un jeu qui se releva être le jeu de l’année selon moi (lire le test ici). Ici, nous avons le droit à un FPS encore dédié à ce monde de zombies. The Walking Dead : Survival Instinct est-il un 2ème “effet Kiss Kool” ?

TheWalkingDeadSurvivalInstict

Il va de ville en ville
Fini le point & click à choix multiples, faisons ici place à un FPS où l’action est de mise. Après une contamination où la quasi totalité des humains s’est trasnformée en zombies, le but sera de vous déplacer de ville en ville à la recherche de vivres et de survivants. Dans cet épisode édité par Activision, certains choix pourront être effectués notamment sur les routes empruntées entre chaque ville, permettant de jouer sur le niveau d’essence utilisée et le volume de vivre potentiellement récupérables, mais la comparaison s’arrête là avec l’autre The Walking Dead de Telltale Games.

Catch me if you can
Daryl Dixon (vous, le héros !) commence par dépouiller une première zone, en prenant tout ce qu’il est possible, puis on fuit vers la prochaine destination, et on commence à se rendre compte que les missions se suivent et se ressemblent… beaucoup trop. Ajouté à ça, et même si le QI d’un zombie moyen est rarement élevé, il est sous la moyenne ici, faute d’une IA trop faible. En effet, les scènes où vous serez encerclés vous sembleront aussi lassantes que répétitives pour vous en débarrasser un à un, via des minis QTE. Le côté survival sera quand même présent, dans des combats où vous devrez compter vos cartouches, sous peine d’utiliser le couteau ou le marteau à répétition. C’est sans doute le (seul) aspect intéressant du titre où il sera bon de faire les comptes entre chaque zone, avant de “repartir au combat”.

TheWalkingDeadSurvivalInstict-1

Mister Bie-Zon
Graphiquement c’est pas super propre mais on arrive un (tout petit) peu à avoir de la compassion pour certains personnages (Norman Reedus et Michael Rooke surtout !), mais les survivants se planquant où ils peuvent (dans une station essence, derrière un bureau, etc.) en attendant votre aide, ne mériterons qu’à peine notre pitié, et rien ne vous obligera à toujours les sauver ;). On remarque vraiment une réalisation trop vite développée et on perd en profondeur de jeu. La bande sonore n’améliorera pas l’ambiance générale, cruellement répétitive ! Dommage, car le doublage est réalisé avec les voix officielles des acteurs de la série sur AMC, un bon plus pour les fans.

And again and again and …
Même si on part sur des (pseudos) choix de trajectoire, il faudra compter à peine plus de 10 heures de jeu pour péniblement arriver au bout, et vraiment on aura sans doute jamais envie d’y remettre. Un autre mode de jeu aurait-il été apprécié ? Pas sûr vu la qualité gameplay…

TheWalkingDeadSurvivalInstict-2

… et les trophées ? 🙂
Essayer de le faire en oneshot, pour tenter de le platiner en 15 heures en optimisant vos actions, mais clairement je sais que je n’aurai pas le courage d’y passer autant de temps.

Guide des trophées pour The Walking Dead : Survival Instinct

Trophée Platine Platine Trophée Platine
Platine : Obtenir tous les trophées.

Trophées Or Or Trophées Or
À l’affiche : Trouver tous les posters.
De fond en comble : Trouver tous les écureuils empaillés.
J’ai tout vu : Terminer toutes les destinations notées sur la carte.

Trophées Argent Argent Trophées Argent
Ça fait mal, hein ! : Guérir des survivants 25 fois.
Banc d’essai : Trouver tous les véhicules utilisables.
Carte de membres : Arracher 250 membres.
Il faut viser quoi, déjà ? : Démembre intégralement 25 rôdeurs.
Tout le monde est là : Voyager au moins 1 fois avec chaque survivant optionnel.

Trophées Bronze Bronze Trophées Bronze
Zigzag sur la route : Explorer 25 endroits non signalés sur la carte.
T’es pas mon genre : Terminer une destination notée sur la carte sans se faire attraper par un rôdeur.
(secret) L’union fait la faiblesse : 5 survivants tués en allant récupérer des objets.
Chacun sa route : Renvoyer un survivant.
Partons ensemble : Recruter 1 survivant optionnel.
D’une pierre deux têtes : Tuer plusieurs rôdeurs avec une seule balle.
Un vrai Dixon : Terminer une destination notée sur la carte en n’utilisant que l’arbalète.
Boucherie artisanale : 10 rôdeurs tués avec des scies circulaires au camp de bûcherons.
Ce sont des gens normaux ! : Terminer une destination notée sur la carte sans tuer de rôdeurs.
J’ai la gâchette facile : Tuer des rôdeurs avec chaque arme à distance.
(secret) Le chassé devient le chasseur : Tuer 5 rôdeurs dans le lit du ruisseau de Cabot Ridge.
Dans ta face : Tuer des rôdeurs avec chaque arme de mêlée.
L’essence de la vie : Utiliser 250 unités d’essence.
(secret) Ce n’est pas comme ça qu’on fait : Périr 13 fois.
Désolé, mon frère : Terminer le premier acte.
Coucou qui c’est ? : Tuer 50 rôdeurs de manière discrète.
Dis bonjour à mon pote : Terminer une destination notée sur la carte en n’utilisant que des armes à feu.
Rosie la folle : Terminer le jeu avec uniquement des survivants féminins.
Porc-épic : Tirer 10 carreaux sur un rôdeur sans le tuer.
Oh, ça brille ! : Distraire 50 rôdeurs avec des objets.
Sur la route : Explorer un endroit non signalé sur la carte.
Complexe d’Œdipe : Terminer le premier niveau.
Pas mordu : Empêcher 50 rôdeurs de vous attraper.
Pas une égratignure : Terminer une destination notée sur la carte sans subir de dégâts.
Seul Merle peut tuer Merle : Terminer le deuxième acte.
T’as pas 300 balles ? : Tirer 300 balles.
Pas de bras… : Arracher le membre avec lequel un rôdeur vous attaque.
Direction la banlieue : Terminer le troisième acte.
Attends, t’as un carreau : Arracher un carreau sur un rôdeur et le tuer avec.
Tant que ça se mange : Utiliser 50 rations.
J’étais humain autrefois : Tirer un carreau dans le genou d’un rôdeur.
Débrouillard : Arriver à Sherwood sans aucun survivant.
Bon voyage ! : Tuer un rôdeur en train de tomber après avoir été démembré.
Soirée entre garçons : Terminer le jeu avec uniquement des survivants masculins.
Câlin de groupe : Tuer 4 rôdeurs en une seule séquence au corps à corps.
Bon Samaritain : Terminer 25 objectifs optionnels.
Évacuation : Terminer la dernière destination notée sur la carte.
Aux pas de course : Courir jusqu’à épuisement 10 fois dans un niveau.
Rafistolage : Survivre à 5 pannes.
Une dernière, au cas où : Terminer le jeu avec juste une arme à feu et une balle dans l’inventaire.
Chirurgie intensive du cerveau : Tuer 100 rôdeurs au corps à corps.
ET BOUM! Je disperse : Tuer 5 rôdeurs en une seule explosion.

TheWalkingDeadSurvivalInstict-3

Et donc ?
Un jeu développé à la va-vite ajouté à un gameplay ultra-répétitif dans son seul mode de jeu solo. On en a pas pour notre argent, car il serait cruel d’y mettre plus de 15/20 euros, surtout qu’il y a bien mieux à faire en ce moment, c’est dommage. A réserver aux fans de la série, et encore … Notez que le jeu est aussi disponible sur Xbox 360 et Wii U.

Note : 3,5/10 (test réalisé par JohnCouscous)

[TEST] The Walking Dead : Survival Instinct sur PS3
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :