Après un second épisode qui n’a pas vraiment fait l’unanimité chez les fans de jeux de rallye, WRC revient avec un 3ème opus totalement revisité. WRC 3 éliminera-t-il les défauts de ses prédécesseurs et saura-t-il cette fois nous convaincre ?



C’est quoi ?
WRC 3 est à mi-chemin entre arcade et simulation de rallye, nous expliquerons pourquoi plus en détails par la suite. Toutes les licences du Championnat du Monde officiel des rallyes sont présentes : voitures, pilotes, sponsors, tout est là ! Trois modes de jeux sont disponibles : WRC Experience, Road To Glory (carrière) et Multijoueur. Vous aurez donc un choix des plus varié entre les fameuses “contre la montre”, les différents rallyes et autres championnats mondiaux, mais aussi des courses sous forme de mini jeux / épreuves (dans le mode Road To Glory uniquement)

C’est beau ?
Soyons honnête,WRC 3 n’est pas le plus beau jeu de rallye du monde sur console. Loin de là. WRC 3 reste graphiquement correct mais sans plus. La modélisation des voitures est assez bonne pour l’extérieur, vraiment bâclé pour l’intérieur. La gestion des dégâts aurait pu être plus poussée pour éviter de perdre pare choc et bas de caisse après avoir frôlé une barrière… Les courses et décors quant à eux sont encore une fois très basiques, rien de révolutionnaire. On peut au niveau des voitures les customiser à souhait niveau style, peinture et stickers.Les cinématiques de replays sont assez sympas (pour ceux qui prennent le temps de s’admirer après une course :))

C’est bien ?
Comme je le disais plus haut : WRC 3 est à mi chemin entre le jeu arcade et la simulation de rallye. Cela dépendra principalement de comment vous ferez vos réglages. Vous aurez par exemple la possibilité d’activer ou non la stabilité du véhicule ou encore régler le degré d’assistance au freinage. Le niveau des concurrents est aussi personnalisable ainsi que toute la partie technique de la voiture. On note aussi l’utilisation de “rewinds” (en nombre limité tout de même) qui permet de faire un retour arrière en cas d’erreur pendant votre course, ce qui plaira… ou non.
Dans les points forts on note le mode online qui a bien été peaufiné et extrêmement bien travaillé dans les fonctionnalités. J’ai aussi beaucoup aimé la possibilité de pouvoir piloter les voitures qui ont fait l’histoire du rallye comme la Renaut 5 GT Turbo, la Peugeot 205 ou encore la Lancia Delta.

C’est long ?
Il est difficile de dire si un jeu de course est long ou non. Après deux ou trois petits rallyes et/ou championnats, vous aurez vite fait le tour du mode “WRC Experience”. Le mode carrière “Road To Glory” sera également rapidement achevé sauf si vous décidez de le finir à 100%, ce qui ne sera pas une mince affaire. Enfin le mode Multiplayer vous permettra de rallonger considérablement la durée de vie du jeu que se soit online ou bien avec vos amis au tour à tour (mode Hot Seat).

… et les trophées ? 🙂
WRC 3 propose un total de 43 trophées à débloquer. Un platine très accessible dont la seule difficulté sera de finir le mode Road to Glory à 100%, ce qui en soit n’est pas vraiment très dur mais plutôt long (mais pas tant que ça au final ;))

Guide des trophées pour WRC 3

Trophée Platine Platine Trophée Platine
Pas de problème ! : Débloquer tous les trophées

Trophées Or Or Trophées Or
Numéro 1 : Terminer un championnat à la première place avec un véhicule WRC, en mode WRC Experience Le requin : Gagner tous les événements de la Road to Glory et le terminer à 100 %

Trophées Argent Argent Trophées Argent
Deux en un : Gagner au moins deux rallyes du même championnat en mode WRC Experience
El Matador : Gagner au moins une Super Special Stage à l’Estádio Cordoba en mode WRC Experience
Tous ensemble ! : Atteignez 10 minutes de course cumulées lors de parties en ligne valides
Autour du monde : Finir les rallyes de Monte-Carlo, du Mexique et de N-Zélande dans un championnat de WRC Experience
Roi d’un jour : Remporter les Rallyes d’Argentine et de Monte-Carlo dans un championnat de WRC Experience avec Loeb
Ascension : Obtenir au moins 10000 points de compétence en Road to Glory
La course parfaite : Battre un grand espoir sans endommager la voiture en Road to Glory
Quoi d’autre ? : Remporter l’Ultimate battle en Road to Glory
Pied lourd : Parcourir au moins 150 mètres en course à 150 km/h
C’est ça la classe, trésor : Franchir la ligne d’arrivée en dérapage dans n’importe quel mode de jeu
Oui, je sais voler ! : Effectuer un saut d’au moins 50 mètres de long
Talent ibérique : Battre Carlos Hernández en mode Road to Glory
Talent latino-américain : Battre Sara Lopez en mode Road to Glory
Talent anglo-saxon : Battre Aaron Weaver en mode Road to Glory
Talent nordique : Battre Peter Larsson en mode Road to Glory
Talent français : Battre Pierre Leroy en mode Road to Glory
Talent méditerranéen : Battre Marco Lucchini en mode Road to Glory
Talent du Pacifique : Battre Todd Reed en mode Road to Glory

Trophées Bronze Bronze Trophées Bronze
Premier ! : Gagner une spéciale unique en mode WRC Experience
Jeu à domicile : Remporter le Rallye de Finlande avec Mikko Hirvonen en mode Rallye unique WRC Experience
Roi du canapé : Terminer une spéciale unique à 4 joueurs en mode Hot Seat
Préparatifs : Remporter une spéciale unique dans n’importe quel mode de jeu en ligne, avec des réglages personnalisés
L’ingénieur : Sauvegarder au moins un jeu de réglages personnalisés dans la partie des réglages du menu de course
Jusqu’à la dernière minute : Réparer en utilisant au moins 50 minutes du temps disponible durant une séance de réparation
Quelle carrosserie ! : Modifier au moins une fois la peinture de la voiture au garage en Road to Glory
Le spécialiste : Remporter le Rallye de Suède avec Latvala en mode Rallye unique WRC Experience
Ma première fois : Remporter le Rallye du Portugal avec Østberg en mode Rallye unique WRC Experience
Un bon départ : Obtenir vos premiers points de compétence en Road to Glory
Comme Loeb : Remporter la Special Stage Intiyaco du Rallye d’Argentine avec Sébastien Loeb en mode WRC Experience
Mange ma poussière ! : Remporter la Special Stage Pissia du Rallye de l’Acropole en Grèce avec plus de 5 secondes au chrono
Troisième œil : Prendre une photo en mode Rediffusion et la sauvegarder
Geek : Améliorer au moins un composant du véhicule en mode Road to Glory
Et d’une… : Remporter la Special Stage Loule du Rallye du Portugal avec P. Solberg en mode WRC Experience
Dérapages de folie : Gagner au moins 3 étoiles dans tous les défis Drift Contest
Élève modèle : Gagner au moins 3 étoiles dans tous les défis Rally School Contest
Époustouflant : Gagner au moins 3 étoiles dans tous les défis Crash and Run Contest
Bons réflexes : Gagner au moins 3 étoiles dans tous les défis Gate Contest
L’antidote : Gagner au moins 3 étoiles dans tous les défis Survival Contest
Incroyable mais vrai : Gagner au moins 3 étoiles dans tous les défis Top Rally Contest
Cocktail : Gagner au moins 3 étoiles dans tous les défis Combo Contest

Et donc ?
Sans révolutionner l’histoire des jeux de rallye, WRC 3 nous offre cependant une bonne expérience de jeu et corrige les gros défauts de ses grands frères après avoir été revu pratiquement de zéro. Même s’il n’est pas encore parfait et possède quelques défauts, il est donc en bonne voie et on attend une suite encore plus travaillée au plus vite 😉

Note : 7,5/10 (test réalisé par Offblink)


[TEST] WRC 3 sur PS3
Étiqueté avec :                

3 avis sur « [TEST] WRC 3 sur PS3 »

  • 20 novembre 2012 à 14 h 38 min
    Permalien

    Merci pour ce test détaillé. Il m’a l’air effectivement bien mieux que le 2ème opus.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :