C’était un après-midi d’avril, alors que je parcourais mes tweets, je suis tombé sur le premier trailer de Dishonored, un jeu d’action/infiltration développé par le studio franco-américain Arkane Studios. Une vidéo magnifique qui promettait un jeu qui allait faire du bruit dans le monde des jeux vidéo. Enfin, 6 mois après cette promesse, le studio nous livre son bébé. Sans grosse révolution, Dishonored est un mélange de genres qui a fait ses preuves. Récompensé entre autres, comme “meilleur jeu” de la GamesCom,  plongez avec moi dans l’univers de l’assassin qui trône désormais au côté d’Ezio Auditore.


C’est quoi ?
Au coeur d’un monde envahi par la peste, vous incarnez Corvo, le garde du corps de l’impératrice. A peine rentré de mission, victime d’un complot, vous assistez au meurtre de l’impératrice. Accusé à tort, votre vengeance débutera dans une cellule. Mélangeant action et infiltration dans un jeu à la première personne, vous remonterez à la source du complot grâce à votre agilité, vos armes et vos pouvoirs. Malgré cet arsenal, il vous faudra réfléchir avant d’agir et certaines de vos actions ne seront pas sans conséquence.

C’est beau ?
Depuis le trailer, je m’étais interdit de voir des vidéos in-game pour me laisser le plaisir de la découverte. Imaginez donc mon impatience lorsque j’ai lancé le jeu pour la première fois. D’un point vu global, ça n’a pas été la claque de l’année. Dishonored est beau mais il traîne quand même une modélisation un poil grossière et quelques problèmes de textures. Malgré ces légers défauts, l’univers est vraiment sympa et les animations sont plutôt bien réalisées. En in-game, l’action est assez fluide. Mon plus grand regret graphiquement est de ne jamais voir Corvo, lui qui pourtant à profité d’un character design de grande qualité.

C’est bien ?
Je ne vous cacherai pas une légère déception, au début, à cause de la vue à la première personne. Sur console, ceci nécessite toujours un bon temps d’adaptation avant d’arrêter les 360, à chaque attaque, qui filent la nausée. Et comme je le disais un peu plus haut, j’aurais bien voulu voir Corvo évoluer à la manière d’un Ezio dans les ruelles de Rome. Passé cette initiation, on se plonge assez vite dans l’histoire. Le scénario n’est pas digne d’une surproduction hollywoodienne mais il se tient parfaitement de bout en bout. Là où Dishonored tire son épingle du jeu, c’est dans ses nombreux choix. C’est vous qui déciderez de ce que vous faites, de la manière de le faire et même de comment vous vous y rendrez.

C’est long ?
Comptez une dizaine d’heures pour arriver au bout de l’histoire. Oui mais à ce stade, vous aurez fait certains choix et donc une question se posera “Que ce serait-il passé si j’avais fait ça ?”. La seule façon d’y répondre sera de refaire l’histoire. De part son arsenal et ses pouvoirs, vous pourrez foncer dans le tas afin d’arriver au but le plus vite possible. Pourtant même si cela paraît fastidieux, je vous conseille de le faire une fois en mode “infiltration”. C’est plus long mais ça vous permet de voir le jeu autrement. Sans spoil, les fans de trophées devront se le faire une fois. Je n’étais pas très chaud au début mais pour être en train de le faire en ce moment, je peux vous dire que ça démonte 🙂 .

… et les trophées ? 🙂
Attention maintenant on prend une grande inspiration car on va parler trophées et la liste est longue…

Guide des trophées pour Dishonored

Trophée Platine Platine Trophée Platine

  • Lames de Platine et coins sombres : Vous être le maître de la ville de Dunwall et avez obtenu tous les trophées

Trophées Or Or Trophées Or

  • Mains propres : Vous avez terminé le jeu sans tuer personne
  • Résolution : Vous avez terminé le jeu
  • Justice poètique : Vous avez neutralisé toutes les cibles principales en utilisant des moyens indirects

Trophées Argent Argent Trophées Argent

  • Marchand d’art : Vous avez obtenu toutes les peintures de Sokolov
  • Fantôme : Vous avez terminé toutes les missions après le prologue, sans alerter ou tuer qui que ce soit (à part les cibles principales)
  • Surtout de la chair et de l’acier : Vous avez terminé le jeu sans acheter de pouvoir surnaturel ou d’amélioration, excepté le Clignement
  • Ombre : Vous avez terminé toutes les missions après le prologue sans alerter personne
  • Chirurgien : Vous avez joué de la première mission jusqu’au Pont de Kaldwin en tuant moins de 10 personnes.

Trophées Bronze Bronze Trophées Bronze

  • Retour à l’envoyeur : Vous avez ramassé une grenade et l’avez renvoyée à celui qui l’a lancée
  • Grand garçon : Vous avez tué un grand ennemi en utilisant uniquement votre épée
  • Capturer le génie et sa folie : Vous avez kidnappé Anton Sokolv, le physicien du Roi.
  • Protection de l’enfance : Vous avez localisé Emily Kaidwin, héritière du trône
  • Nettoyeur : Vous avez combattu 5 ennemis en même temps, et aucun n’a survécu
  • Déshonoré : Vous vous êtes échappé de la prison de Coldridge
  • Excommunions : Vous avez éliminé le Grand Superviseur Campbell
  • Sans visage : Après votre évasion de prison, vous avez terminé une mission sans alerter personne
  • La voie du mal : Vous avez causé 5 “suicides involontaires”
  • Nid de guêpes : Vous avez tué 4 ennemis en moins d’une seconde avec l’arbalète
  • Possession : Vous avez pris possession des autres dans une période de 3 minutes
  • Manipulateur : Vous avez poussé 5 personnes à commetre un meurtre
  • Marchand de malheur : Vous avez obtenu 15 améliorations d’équipement
  • Maître de l’occulte : Vous avez obtenu 10 enchantements d’os
  • Suicide politique : Vous avez amené la chute du Seigneur Régent en prouvant ses crimes
  • Pluie de lames : Vous avez tué 5 personnes avec un assassinat en chute
  • Régicide : Vous avez assassiné le Seigneur Régent, Hiram Burrows
  • Hors-la-loi : Vous avez tué 10 personnes sans les alerter
  • Spectre : Après votre évasion de prison, vous avez terminé une mission sans alerter personne et en tuant moins de 5 personnes
  • Vitesse des ténèbres : Vous avez parcouru 30 mètres en moins d’une seconde
  • Tempête : Vous avez tué 6 ennemis en moins d’une seconde
  • Roi de l’évasion : Après la prison de Coldridge, vous avez échappé à 5 poursuivants en même temps, sans les tuer ou quitter la carte
  • Voleur : Vous avez volé des objets à la tire pour une valeur totale de 200 pièces
  • C’est à moi ! : Vous avez récuperé ce qui vous appartiens
  • Versatile : Vous avez tué une fois avec chaque arme ou gadget offensif
  • Mur d’épines :  Vous avez tué un ennemi avec le Mur de Lumière
  • Vivre sans respirer : Vous avez pris possession d’un poisson
  • Un regrettable accident : Vous avez tué Morgan Pendleton avec de la vapeur
  • Garde du corps : Vous avez protégé l’oncle de Callista, le capitaine Geoff Curnow
  • Sombre rongeur : Vous avez utilisé un tunnel de rat
  • Dunwall dans le chaos : Vous avez terminé le jeu en “high chaos”
  • Chaîne alimentaire : Vous avez assassiné un assassin
  • Gentleman : Vous avez terminé toutes les missions annexes de Granny Rags
  • Sombre comme il faut : Vous avez terminé le jeu en “low chaos”
  • Roi du monde : Vous avez atteint le sommet du pont de Kaldwin
  • On éteint ! : Vous avez désactivé 5 systèmes de sécurité sur l’île de Kingsparrow
  • Longue vie à l’Impératrice ! : Vous avez sauvé l’impératrice Emily Kaldwin
  • Marque de pitié : Vous avez épargné Daud
  • Conspiration de la rue : Vous avez terminé toutes les missions annexes de Slackjaw
  • L’art du vol : Vous avez obtenu la combinaison du coffre du marchand d’art pour Slackjaw, mais vous avez vidé le coffre auparavant
  • Disparu : Vous êtes sorti de la prison par les égouts sans être detecté
  • Bonnes manières : Vous avez terminé la mission de la villa Boyle sans interrompre la fête

Et donc ?
Arkane Studio nous prouve encore une fois que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Il suffit juste d’un scénario qui tient la route et d’un bon mélange de gameplays. Dishonored sur PS3 mérite bien ses multiples récompenses. On prend plaisir à le faire et encore plus à le refaire, le tout dans une ambiance absorbante et un brin stressante à certains moments. Si on ajoute à tout cela, quelques DLC en préparation, bref, on vous le conseille (même si je l’avoue, pour le platine, j’ai eu recours à un petit guide sur le net).

Note : 8.5/10 (test réalisé par El_Biyo)

 

 

[TEST] Dishonored sur PS3
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :