Le dernier né du studio Monotlith débarque en cette saison d’automne pour faire tomber les uruks comme des feuilles ! Pour les derniers de la classe, sachez que Monolith nous a déjà sorti de petits bijoux scénaristiques comme Condemned et surtout F.E.A.R.. Ne faites pas semblant, mais quand il est sorti vous aviez tous kiffé vos races et flippé, comme des fillettes !

Shadow Of Mordor 0

Le Mordor ? Il se réveille ou pas ?
Bon pour être franc, lorsque j’ai vu les premiers visuels il y a un bout de temps, ma première pensée fut « Ho sérieux les gars ? Vous en avez pas marre de violer les licences ? », j’étais donc très peu motivé jusqu’au moment où j’ai posé les mains dessus à la GamesCom 2014. J’ai ravalé mes mots un par un, et j’ai attendu avec une grande impatience de me plonger totalement dans l’univers.
Mais replacons le contexte dans un premier temps, Shadow of Mordor, c’est un TPS en mode Sandbox, qui nous met dans la peau d’un ranger nommé Talion qui a la particularité de ne pas pouvoir mourir et dont l’histoire se situe entre Bilbo le Hobbit et le Seigneur des Anneaux. Ce ranger porte plutôt bien son nom puisque depuis que la Main de Sauron l’a maudit en lui donnant cette « immortalité » il ne cherche qu’une chose : la vengeance. Ah, et il aimerait bien pouvoir mourir pour retrouver sa femme et son enfant aussi, mais ça n’est qu’un détail. Maintenant que le problème de la « mort » du joueur est réglée et expliquée dans le jeu nous allons pouvoir comprendre comment elle est exploitée à bon escient. A chaque fois que le personnage meurt il revient à un point de spawn (classic shit, me direz-vous) mais le temps de sa mort, le monde lui n’a pas attendu. C’est à dire que le temps passe, la météo évolue, les fleurs poussent etc… ça parait stupide de dire ça mais c’est parce que je nous vous ai pas parlé d’un des meilleurs contenus du jeu, de ce que j’appelle « l’échiquier de Sauron ».

Shadow Of Mordor 1

Couper une tête, et deux repoussent !
L’échiquier de Sauron pour moi, est une superbe invention qui permet de s’attacher à l’univers de façon à vous faire rager contre les ennemis. Bref, imaginez donc un espèce d’échiquier avec plusieurs pièces, environ une vingtaine sur trois lignes, puis cinq autres pièces plus importantes en fond, que l’on nomme les Warchiefs.
Les trois premières lignes vont représenter les capitaines, le premier rang étant les plus faibles, chacun d’eux ont leurs forces, leurs faiblesses, leurs peurs, etc. et tous ont une envie qui est simple, celle de grimper dans la hiérarchie de l’armée. Donc, que se passe-t-il lorsque j’affronte l’un d’eux et que je le tue ? Sa place devient vacante, et si par le plus grand des hasards c’était un garde du corps d’un Warchief, je rend ce dernier plus facile à tuer.

Mais que se passe-t-il quand je perd un combat et que je meurs ? Et bien dans ce cas là, vous vous mordez les doigts. Parce que le gars qui vient de vous tuer est promu, il gagne un rang supplémentaire, devient plus fort en gagnant certaines invulnérabilités (comme l’impossibilité de lui faire des dégats à distance), et ce n’est pas tout puisqu’une grosse partie des places laissées vacantes sur le plateau est remplacée. Les « coups d’états » entre Uruks sont résolus rendant certains d’entre eux plus forts ou plus faibles. De quoi vous faire rager lorsque le plateau était quasi vide ! Cerise sur le gateau ? Lorsque vous allez revoir le salaud qui vous a tué la première fois, il aura une petite phrase pour vous rappeler qu’il vous a déjà tué , et le contraire est vrai s’il a réussi à fuir avant de lui avoir porté le coup fatal.

Shadow of Mordor 2

Le coeur du jeu va donc se trouver dans cet échiquier, puisqu’il est possible de « jouer » avec en interrogeant les Uruks pour avoir des infos sur les faiblesses de certains. Ou encore, en s’invitant à des parties de chasse afin qu’il ratent leurs cibles ou qu’il perdent en pouvoirs. Il est même possible d’envoyer des menaces de mort aux capitaines pour les rendre plus forts et ainsi droper des runes plus rares pour vos armes. Bref, un vrai coup de génie !

Talion, le fils caché d’Altaïr et de Bruce Wayne !
Le principe du jeu est vraiment cool, il y a plein de fan service avec Gollum et des petites phrases qui font références aux films et aux bouquins, c’est vraiment cool, mais niveau baston et exploration comment ça se passe ? Et bien les petits gars de chez Monolith Studio ne se sont pas trop cassé le cul, ils ont tous pris chez les autres. Attention, quand je dis ça, c’est pas totalement péjoratif non plus hein ! Les bonnes idées, lorsque bien réutilisées, rendent les jeux bien meilleurs, non !?
Donc ici, au niveau de l’exploration, on a l’impression d’être Altair d’Assassin’s Creed, notre Talion grimpe toutes les surfaces possibles avec son agilité et fait des assassinats depuis la plus haute tour du Mordor avec la précision de l’aigle fondant sur sa proie, un vrai bonheur.
Niveau corps à corps, c’est du Batman avec une épée (et si vous me connaissez un peu vous savez que je porte la série des Batman dans mon coeur), donc c’est du smash button avec une direction pour avoir l’impression d’être le meilleur guerrier de la terre du milieu. Avec un compteur de combos qui grimpe, certains stades permettent de faire, des exécutions assez classes. Bref, le meilleur des deux mondes en un seul !!

Middle-earth™: Shadow of Mordor™_20140924123227

Combien de temps dure l’immortalité ?
Sur un sand box du genre, la durée de vie est toujours un peu délicate à admettre. Disons que si on rushe l’histoire au maximum, on va en avoir pour quinzaine d’heures de jeu, ce qui est plutôt pas mal. Si après vous êtes comme moi, et que vous voulez récolter chaque trésor de la map, finir chaque mission secondaire pour upper vos armes à fond, je dirai qu’il faut bien compter 20h de jeu. De quoi s’amuser avec les serviteurs du mal pendant un moment !

Trophées
Bon c’est pas le jeu à trophy whore, mais entre 25 et 30 heures pour le platine c’est assez raisonnable pour ce genre de jeu. Certains trophées sont tout de même assez chaud donc patience.

Trophée Platine Trophées Or Trophées Argent Trophées Bronze Voir la liste des trophées pour La Terre du Milieu – l’ombre du Mordor Trophées Bronze Trophées Argent Trophées Or Trophée Platine

Shadow of Mordor 4

Et donc ?
Et bien je m’éclate, rien à dire ! L’ombre du Mordor est un très bon jeu que je recommande particulièrement ! C’est vivant, nerveux, immersif, violent et surtout avec un gameplay au petis oignons ! Le seul point noir que je relève dans ce jeu est le fait que l’on sorte un peu trop de l’ambiance Seigneur des Anneaux, adieu poésies et chansons, bonjour magie et violence.

Note : 9/10 (test réalisé par Zephiriel)

Enjoy !

[TEST] La Terre du Milieu – l’ombre du Mordor sur PS4
Étiqueté avec :                                            

2 pesnées sur “[TEST] La Terre du Milieu – l’ombre du Mordor sur PS4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *